Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Predator Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.



Bilan 3D :  (2,9/5)
Lorsque Fox annonce une énième tentative issue de son programme de conversion 3D simplifiée, basée cette fois sur l’icône Predator, un sentiment partagé entre le deuil annoncé et l'espoir s'impose immédiatement. Il faut dire que les premières copies 3D livrées par l'éditeur sont loin d'avoir brillé par leurs qualités intrinsèques, avec un I, Robot 3D et un récent Jumper 3D qui ont bénéficié d'un rendu 3D passable plongé immédiatement dans les abîmes de l'oubli. Mettant de côté cet historique, et faisant montre d'un minimum d'enthousiasme lorsque l'on propose de remettre sous les projecteurs le film culte Predator, nous démarrons la projection 3D avec de fortes attentes. Quid du rendu 3D ? Comme d'habitude...Dans la lignée des précédentes conversions précitées juste au dessus, les différentes composantes 3D se montrent insuffisantes en cette fin d'année 2013 pour espérer contenter pleinement les amateurs de 3D. La profondeur 3D ? Assez souvent au ras des pâquerettes pendant le visionnage, parfois convaincant dans les environnements lumineux, et complétement disloquée dans les nombreuses séquences obscures. Certes de nombreux plans et séquences se montrent plus convaincants avec un effet de profondeur 3D réussi (les séquences de traversée du pont puis de la cascade dans le dernier acte), mais la majorité des séquences montrent un travail de détachement 3D uniquement appliqué aux premiers-plans, le reste de la scène baignant souvent dans une soupe spatiale sans relief apparent, ou peu visible. En ce qui concerne les effets de jaillissements, on est sur le mode du on/off, avec les 20 premières minutes en mode off, la première scène d'action du commando sur le village qui passe enfin en mode on avec une profusion d'effets de projection 3D réussis de terre, débris et poussière vers le spectateur, et le reste du temps le mode off de nouveau s'impose, avec quelques secondes par endroit où le staff technique rappuie par mégarde sur le bouton on pour mettre en scène encore quelques effets de projection. Aucun débordement et jaillissement permanent d'éléments de décors, armes ou bustes, ce qui est déplorable surtout en ce qui concerne les branches et plantes de cette jungle qui avaient matière à engendrer de jolis jaillissements permanents, absents ici à l'arrivée. Pourtant comme un cheveu sur la soupe, à quelques rares endroits, on constate d'un coup un jaillissement permanent d'un buste de quelques secondes lors d'un plan arrêté, jaillissement qui surprend lorsque c'est le premier constaté après 20 minutes de film, et que les 10 prochaines minutes n'en mettent plus jamais en scène. Logique ! On ajoutera néanmoins en point positif une courte séquence réussie lors de la chute de Schwarzy dans l'eau avec du jaillissement permanent de bulles hors du mur. Enfin ultime baroud d'honneur, le film tente de rattraper son package de jaillissements minimaliste sur la durée, par une concentration d'effets de projection 3D d'étincelles à la fin de l'aventure lorsque les tirs du Predator fusent dans tous les sens. A noter également un autre rare point positif : l'effet de 3D truqué ou pop-up est rarement rencontré dans le film : maintenant sans tirer sur l'ambulance on pourra arguer que vue la faible intensité 3D d'ensemble, cela aurait été le comble d'obtenir ce genre de bugs ! Au final c'est dur à dire, mais même le fan extrême du film 2D aura du mal à trouver une véritable valeur ajoutée dans cette conversion 3D, qui confirme une fois de plus le manque de sens technique de ce programme de conversion et nous laisse également rêveur sur le potentiel 3D que ce film aurait pu donner dans les mains du studio aux mains d'argent, Stereo D, leader du marché des conversions 3D avec un dernier rejeton appelé Pacific Rim 3D...
Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Un effet de profondeur 3D passable dans l'ensemble et satisfaisant à de rares moments (plans panoramiques et caméras de plafond)
Un détachement 3D constaté principalement sur les premiers plans
Des effets de projections de bois, poussière et débris très réussis lors des quelques séquences d'action phares du film
Quelques très rares effets de jaillissements permanents (brume ou bulles d'eau)
 

 
L'effet de profondeur 3D presque inexistant sur une moitié de film, et insuffisant sur une majorité des autres séquences
La lisibilité 3D exécrable dans les environnements obscures
L'impression fréquente de regarder un film en 2D
L'absence de débordements et jaillissements permanents (notamment sur les branches et plantes de la jungle : un rdv raté sur ce registre !)






1.
2.
3.
4.

jeudi, décembre 12, 2013


4 Comments:

  • At 9:14 AM, Anonymous Chris said…

    Bonjour, merci pour ces commentaires. Mais quelle déception moi qui avais coché la date de sortie de ce BD. savez-vous quelles vont être les prochaines conversions de Stereo D justement ?

     
  • At 2:42 PM, Blogger Victor-Alexis Ferrand said…

    McTiernan doit se cogner la tête contre les murs de sa prison en apprenant qu'on convertie ses films en 3D dans son dos...... C'est vraiment n'importe quoi, revenez sur Terre, et essayez de défendre le travail de McTiernan plutôt que subir bêtement ce commerce de la 3D honteux, inutile et insultant. Offrir une analyse d'un tel produit c'est donner du crédit à ceux qui le vendent, quoique vous en dîtes.... Il arrive un moment où ça devient gonflant de voir les gens ramper devant cette 3D qui n'a rien à voir avec le vrai cinéma.

     
  • At 10:54 AM, Blogger batblues said…

    je suis assez surpris, car je l'ai vu et j'ai trouvé que le rendu 3d était très satisfaisant.
    A part l'intro et la fin dans le brouillard, on a régulièrement l'impression d'être dans la forêt.

     
  • At 9:31 AM, Blogger Sylvain said…

    Pareil que le commentaire précédent, pour ma part c'est un des meilleurs films 3d que j'ai vu... J'étais avec eux dans la jungle !

     

Enregistrer un commentaire

<< Home

.