Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Doctor Who - The Day of the Doctor 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Jaillissements : 
Après le focus fait sur l'effet de profondeur 3D, place maintenant à l'analyse des effets de jaillissements 3D.

Très rapidement dans cet épisode 3D, on remarque l'effort qui a été placé sur les débordements et jaillissements permanents d'éléments hors du mur de projection.

On s'amuse assez rapidement à constater que cette gamme a bien été travaillée, car dès que l'occasion s'en présente, on constate par exemple que les éléments de décors de premier plans peuvent s'étendre généreusement hors du mur, et s'afficher parfois à 1 bon mètre, voire même 1m50 hors de notre mur de projection.

Ce qui est vrai pour les éléments de décors (meubles, bibelots, murs, cabine, appareil...) l'est aussi pour les personnages, puisque l'on a souvent des têtes ou bustes qui sortent à minima de 50 cm hors du mur de projection.

A d'autres reprises, on constate même des bras ou mains qui peuvent sortir un peu plus, comme un plan particulièrement réussi où nos 2 héros tendent une arme vers le spectateur, occasionnant un jaillissement permanent de 1m50 hors du cadre. D'autres dans le même style sont mis en scène dans le 2e acte avec 2 lances pointées en oblique hors de l'écran, puis des bras...

Maintenant sur les 1H15 de durée du film, il y aussi des longues séquences où ces effets de jaillissements permanents se font plus discrets, en particulier lors des plans de discussions semi-larges sur les personnages.

Un autre aspect des jaillissement est très réussi en début de film : lors d'une séquence SF on a droit à de très jolis jaillissements permanents de particules de cendre qui flottent un peu partout dans la pièce. On retrouvera à la fin du film un 2e séquence similaire avec les mêmes effets de jaillissements permanents de cendre.

Dommage que pendant 45 minutes, on ne bénéficie plus d'autres effets de jaillissements du même genre, car ils se montrent assez réussis, bien que d'aspect parfois un peu flouté.

Mais les effets 3D les plus réussis dans ce film renvoient à la gamme des effets de projection 3D. En effet le film exploite un style d'effet 3D très rare à ce jour, et ultra réussi et immersif : lors d'une séquence d'action et de vaisseaux spatiaux à la Star Wars orchestrée dans le 1er acte, le film met en scène de brillants effets de projection 3D de tirs de laser qui viennent directement toucher le spectateur sur son canapé, et pas qu'un peu, car on parle d'une bonne vingtaine de tirs concentrés sur quelques minutes. Jouissif !

Un peu plus loin on retrouvera de nouveau des effets de projection avec des éclats de verre et de plâtre qui sont projetés vers le spectateur !

Enfin on constatera sur certains jaillissements de personnages ou de décors de premier-plans, une utilisation également de flou pour forcer le focus sur le 2e plan. Mal !

Une fois de plus, c'est regrettable de ne plus retrouver par la suite ces effets 3D réussis de 1er acte : la barre a manifestement été mise un peu trop haute en début d'épisode !

1.
2.
3.
4.

mercredi, décembre 04, 2013


.