Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Notre Univers Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.



Bilan 3D :  
Notre Univers Blu-ray 3D vient rejoindre la catégorie des documentaires 3D basés sur l'exploration spatiale. Uniquement composé de séquences en CGI, ce film propose un contenu scientifique passionnant, doublé d'une réalisation technique 3D satisfaisante. Au programme un bon effet de profondeur 3D dans l'ensemble, qui permet d'admirer de superbes plans cosmiques avec une très bonne perception du volume global. Plus que la profondeur 3D, c'est véritablement un effet de transparence 3D qui livre ici la plus belle démonstration technique qu'on ait pu voir à date sur le sujet : visualiser des dizaines voire des centaines de nébuleuses aux filtres de couleurs différents, superposées les unes aux autres, et être en mesure de se représenter le positionnement spatial de chaque couche et chaque particule ou étoile dans le paysage 3D, c'est une vraie baffe technique qui surpasse un simple effet classique de détachement 3D qu'on est habitué à avoir dans des paysages terrestres d'autres films. Mais au sein de ce portrait positif demeure un accroc de taille : un rendu 3D d'ensemble très terne, des niveaux de noirs franchement insuffisants, des contrastes à la lutte pour la survie, bref, des griefs qui sabotent un peu la lisibilité 3D des images, et écartent définitivement toute note maximale pour la profondeur 3D.
Et les jaillissements me direz-vous ? Et bien ils sont plutôt agréables et bien réussis lorsqu'ils sont présents, mais leurs apparitions ne sont pas systématiques. En effet sur une partie du documentaire, on regrettera leur absence pure et dure, tandis que sur l'autre on profitera de bons débordements 3D, voire de légers jaillissements permanents qui peuvent parfois s'afficher à plus de 1m hors du mur de projection de notre salle de test 3D. Mentions spéciales donc pour les séquences avec des planètes qui s'affichent en dehors du mur, idem pour les nébuleuses et autres couches de particules cosmiques, ainsi que de nombreux lens-flares. Une séquence excellente aura même retenu notre attention : celle d'un travelling derrière une comète qui projette ses particules violemment vers le canapé en jaillissement permanent à plus de 2m50. Dommage que ces jaillissements 3D ne soient pas plus exploités à l'échelle du film.
Au final, un documentaire qui se montre agréable via son contenu 3D, et qui vient se positionner à mi-chemin entre la référence du genre, IMAX Hubble 3D d'un côté, et le décevant The Universe in 3D de l'autre.
Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Un effet de profondeur 3D bon dans l'ensemble
De nombreuses séquences avec un excellent effet de détachement et de transparence 3D (exemple avec les innombrables couches de nébuleuses superposées)
Quelques débordements et légers jaillissements permanents assez réguliers (planète, couche de matière en suspension, lens-flares, nébuleuses avec des sorties d'écran de 50 cm, et à de rares moments jusqu'à 1m)
Une excellente séquence avec des effets de projection (travelling derrière une comète avec projection de particules à plus de 2m50)


Des contrastes et des niveaux de noirs insuffisants qui gâchent un peu la profondeur 3D et surtout la lisibilité 3D d'ensemble
De rares séquences zoomées avec une profondeur 3D amoindrie
Un manque de jaillissements pour renforcer le caractère démonstratif du documentaire














1.
2.
3.
4.

lundi, novembre 18, 2013


.