Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Notre Univers Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Jaillissements : 
Après le focus sur l'effet de profondeur 3D, on se penche sur le registre des jaillissements 3D. Les premières minutes du documentaire se montrent assez explicites sur le sujet.

En effet, très rapidement on découvre des débordements 3D d'éléments hors de l'écran, ainsi que quelques légers jaillissements permanents. Ces séquences réussies alternent avec des séquences neutres où les jaillissements 3D sont absents, et où seule la profondeur 3D règne en maître. 

La poursuite du documentaire permet de généraliser et diviser celui-ci en 2 types de séquences et rendus 3D : d'un côté on a des séquences 3D sans débordement et jaillissement 3D, basées sur la profondeur 3D, de l'autre, des séquences réussies avec du jaillissement permanent d'éléments et particules.

La bonne nouvelle est que ces séquences réussies représentent un peu moins de 50% du reportage : la moins bonne est que ces jaillissements 3D sont très légers, et n'autorisent que des sorties d'écran de 50 cm à 1m hors du mur, dans les séquences les plus marquées. La plupart du temps, on pourra même considérer que ce sont plus des simples débordements d'écran de 0 à 50 cm hors du mur de projection.

Maintenant il n'empêche que certaines séquences sont excellentes en 3D dans ce documentaire : on appréciera d'avoir régulièrement quelques planètes qui s'affichent à 1m hors du mur sur certains plans, comme on se délectera d'avoir des effets de particules et autres fumées volumétriques qui parfois s'affichent dans la pièce.

De nombreux effets 3D de lens-flares viendront agrémenter également le visionnage, mais la palme de la meilleure séquence 3D ira pour un passage avec travelling centré derrière une comète, avec des effets de projection de particules qui sont envoyées à plus de 2m50 hors du mur de projection vers le canapé.

Enfin un peu plus tard, on aura quelques petites séquences de jaillissements permanents de champs d’astéroïdes permettant une très bonne immersion.

Dommage que ce genre d'effets 3D très démonstratifs ne soit pas plus exploité dans le documentaire.

1.
2.
3.
4.

lundi, novembre 18, 2013


.