Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Monstres Academy Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Jaillissements : 
Après avoir décrit l’expérience de profondeur 3D, on se penche maintenant sur le registre des jaillissements 3D.

Très rapidement, le film dévoile son positionnement sur le sujet : principalement des débordements 3D et des jaillissements permanents légers, mais réguliers.

C’est déjà une bonne nouvelle que le film opte pour quelques sorties d’écrans toujours très douces, mais avec une bonne récurrence tout le long du film.

Au programme surtout des sorties d’écrans d’éléments de 0 à 50 cm hors du mur, avec par moment quelques jaillissements permanents plus prononcés comme un bras ou des mains par exemple qui sortent de 1m hors du mur de projection.

On aura aussi souvent des éléments de décors qui s’étendent légèrement hors du mur, avec des cadres, portes, branches, rambardes, objets tenus etc…

Plus tard on relèvera une séquence avec des oursins phosphorescents qui sortent de plus de 1m hors de l’écran, tandis qu'à d'autres moments des tentacules seront matérialisées significativement hors du cadre.

Puisque que l’on parle de jaillissements permanents, on se ravira d’avoir à 3 reprises de superbes séquences de jaillissements permanents de particules, avec des effets de cotillons et confettis qui volent partout au milieu de la pièce, avec un rendu 3D du plus bel effet.

On aura aussi quelques séquences avec des feuilles mortes qui volent dans la pièce, permettant de dégager un sentiment d'authenticité 3D incroyable, avec cette illusion d'être au cœur de cette nature environnante.

Dans le registre des projections 3D, on notera quelques effets de projection hors de l’écran, comme une bonbonne volante qui se dirige vers le spectateur. Plus loin on découvrira une explosion rapide avec quelques débris légers dirigés vers le spectateur.

Au final une palette 3D qui reste un peu discrète, mais qui sert néanmoins efficacement la narration pour renforcer naturellement l’immersion 3D.

1.
2.
3.
4.

mercredi, octobre 16, 2013


.