Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Bait Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.



Image & profondeur :  
Le début du visionnage se passe en extérieur et exhibe une palette colorimétrique ravageuse, des noirs profonds, de très bons contrastes et une bonne luminosité. La suite de l'aventure se veut ensuite plus sombre, les noirs seront moins profonds, mais la palette de couleurs restera toujours aussi efficace. Le piqué de l'image est exemplaire également en toutes circonstances, et le format idéal puisque 1.78 !

On se penche maintenant sur l'effet de profondeur 3D proposé dans le film. Le début du film nous emmène sur les rivages et plages d'Australie : on a droit à de superbes paysages, et la profondeur 3D se montre très bonne dans l'ensemble, engendrant un très bon réalisme global.

On a quelques séquences initiales type surf dans l'eau, l'effet de distance 3D au loin est convaincant, par contre sur 2-3 plans, on a un détourage un peu grossier des vagues du 1er plan qui donnent ponctuellement un effet de 3D truqué et trafiqué. Cela reste très marginal et ne concerne que de courtes séquences dans l'eau.

On passe ensuite sur des plans plus statiques autour des personnages, et la profondeur se veut bonne en général, sauf lorsqu'on a droit comme trop souvent dans les films 3D, à des flous sur les arrière-plans.

Bait 3D n'échappe pas à la régle et de manière générale, on a droit à une profondeur très bonne voire parfois même excellente sur les plans larges ou semi-larges, et à une profondeur 3D moyenne lorsqu'on passe en plans rapprochés ou zooms.

Cela donne un petit aspect hétérogène à la 3D car en fonction des plans qui se succèdent, on passe d'un effet 3D saisissant à un effet de profondeur 3D qui part un peu en fumée.

La narration nous emmène dans un supermarché immergé à moitié dans l'eau : l'effet de profondeur pendant tout le reste du film confirme la règle initiale avec plusieurs niveaux d'intensité constatés.

Lors de tous les plans larges dans le supermarché, on a un effet de profondeur littéralement excellent, avec l'impression authentique d'être présent face aux lieux. Ensuite lors des plans semi-larges et un peu plus rapprochés, on conserve souvent une bonne profondeur.

Et de manière globale les plans plus rapprochés abusent de flou sur les arrière-plans ce qui minimise fortement l'effet de volume 3D qui se dégage à ces moments.

En revanche le détachement 3D est souvent de très bonne qualité, permettant de bien distinguer la position spatiale de chaque élément et personnage dans la scène 3D.

On notera que les scènes sous-marines sont filmées de manière très réaliste, avec un effet de profondeur très authentique malgré l'obscurité ambiante y régnant.

D'ailleurs on saluera dans l'ensemble cette bonne profondeur 3D dans les 3/4 du film se déroulant dans ce supermarché à peine éclairé, car elle y reste en général bien convaincante.

Certains séquences se déroulent dans le parking du supermarché, avec des plans à l'intérieur de véhicules, et l'impression de transparence 3D à travers les vitres, et de profondeur sur l'horizon sont très réussis.

On notera par contre quelques plans malheureux avec un effet 3D un peu truqué, tout comme certaines séquences en CGI seront un peu en manque de réalisme.

Enfin de nombreux effets de fumées sont intégrés dans le film et ceux-ci donnent toujours l'impression de remplir l'espace.

Cela n'empêche pas le film de proposer un niveau de profondeur permanent assez souvent incroyable sur l'ensemble du spectacle.

1.
2.
3.
4.

mercredi, mai 01, 2013


.