Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Meilleurs Blu-ray 3D sortis en avril : 1er




1er : L'ODYSSEE DE PI 3D




Image & Profondeur : 
Jaillissements : 
Bilan 3D : 

Chef d’œuvre artistique de Ang Lee qui ne sera pas passé inaperçu lors de sa sortie en salles, L'Odyssée de Pi 3D arrive fraichement dans nos univers Blu-ray 3D, en mettant en avant plus que jamais ses incroyables atouts esthétiques et techniques. Esthétiques tout d'abord car l’œuvre propose un voyage visuel d'une rare beauté au sein d'un univers quasi onirique, au travers de scènes choc parfois cruelles qui ne laisseront personne indifférent. Techniques ensuite, car ce film 3D propose l'un des plus belles illustrations à date de 3D naturelles, authentiques, démonstratives et immersives constatées depuis Avatar 3D et Hugo Cabret 3D ! En effet le film compose avec une palette d'effets 3D complets parfaitement maitrisée et exploitée pour servir la narration et l'immersion en permanence. En première ligne déjà, la profondeur 3D : qualifiée de bonne à très bonne en fonction des plans et séquences sur la première demi-heure du film, la faute à quelques flous d'arrière-plans de-ci de-là qui altèrent ponctuellement la profondeur perçue, celle-ci s'envole vers les sommets dès que l'histoire nous propulse en plein naufrage à bord d'un navire en pleine mer. A partir de ce moment, la profondeur 3D est abyssale et la perception des volumes 3D des embarcations (navire, canot, radeau), des protagonistes et des éléments naturels (mer, ciel, nuages...) est bluffante de réalisme, et rappellent à minima la qualité 3D des scènes homologues dans Titanic 3D. De nombreuses séquences sous-marines apportent même un rendu très typé IMAX confortant l'excellence du rendu 3D sur la profondeur, le piqué et la lisibilité générale, avec un sentiment d'apnée oublié depuis Sanctum 3D.
Par ailleurs, le film rend un brillant hommage à l'école Cameronienne 3D grâce à la mise en scène douce, progressive et millimétrée d'un nombre invraisemblable d'effets de débordements et jaillissements permanents plus ou moins prononcés tout au long de la narration. De l'ouverture du film avec un oiseau multicolore voletant à 2 mètres hors du mur, puis de nombreux débordements de bustes et visages à plus d'un mètre hors du mur, le film prend une autre dimension 3D également lors du naufrage 3D : on profite d'effets de bulles d'air sous l'eau, des bourrasques de courants marins qui sont projetées directement sur le canapé, d'un tigre enragé qui bondit sur vous en 1 seconde, et qui viendra essayer de vous griffer régulièrement à l'aide de ses longues pattes, autant d'effets 'out' matérialisés par de superbes jaillissements permanents hors de l'écran. Mais ce n'est pas tout : la découverte des effets météo en extérieur est une source de plaisir intense pour l'amateur de 3D démonstrative : les rafales de pluie se propagent partout dans la pièce dans toutes les directions pendant presque 15 minutes et ce à plusieurs reprises, et le héros Pi se voit même participer malgré lui à une attaque de milliers de poissons volants qui sautent dans tous les sens hors de l'écran, dans un réalisme 3D encore supérieur à l'excellente scène homologue d'attaques de poissons sur le radeau de
Voyage au centre de la terre 3D. On passe d'une scène culte à une autre à un rythme diaboliquement maitrisé pour finir KO, immergé par l'émotion d'avoir assisté, ou plutôt participé à une aventure humaine/animalière singulière et extraordinaire, un voyage dans un univers aux codes esthétiques qui rappelleront souvent ceux de Pandora dans Avatar 3D, notamment lors des nombreuses séquences bleutées de rêves éveillés ou d'hallucinations dont Pi est victime, avec en scène culte la scène des milliers de méduses phosphorescentes qui illuminent l'océan par transparence 3D.
Au final, L'Odyssée de Pi 3D est le film TOP démo d'une 3D naturelle et immersive que beaucoup de fans attendaient, qui montre l'art d'intégrer de nombreux effets 3D complets insérés avec douceur, savoir faire que l'on n'avait pas éprouvé véritablement depuis
Avatar 3D et Hugo Cabret 3D ! Hautement recommandé !
Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Une 3D excellente sur la durée misant tout sur l'immersion et le naturel
Une effet de profondeur admirable au rendu authentique
Un excellent effet de détachement 3D sur les éléments, objets et personnages
Les séquences de rêves éveillés et hallucinations : univers oniriques 3D magnifiques
Les nombreux effets de débordements et jaillissements permanent dans tout le film 
Les séquences de jaillissements lors du naufrage (courant marin, bulles, Pi qui flotte à 1m hors du mur) 
Les jaillissements permanents cultes d'effets météo (pluie, tempête) à plus de 2m hors de l'écran
Les effets de projection insérés avec une parfaite maitrise : tigre qui bondit, tigre qui griffe la caméra... 
La séquence culte d'attaques des poissons volants en jaillissements permanents
Une 3D digne de Avatar 3D et Hugo Cabret 3D 


Quelques séquences avec un peu de flou sur les arrière-plans au début et à la fin du film (séquences narratives et plans rapprochés avec l'écrivain)
La profondeur perçue un peu moins forte à de rares occasions (environnements terrestres ou peu lumineux)
Très peu de jaillissements extrêmes
D'autres défauts ? c'est quoi un défaut ? 














 





>VOIR LE TEST COMPLET
1.
2.
3.
4.


dimanche, avril 28, 2013


2 Comments:

Enregistrer un commentaire

<< Home

.