Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Dragon Gate Légende sabres volants 3D / Image & profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


PROFONDEUR 3D :

Note
5/5
Profondeur :  
Tout d'abord le traitement de la lumière, des couleurs, noirs et contrastes se révèle admirable dès les premières minutes, et de qualité constante pendant toute la projection. L'image est d'une netteté et d'un réalisme rarement reproduits dans un blu-ray 3d.

En ce qui concerne le traitement de la profondeur 3D, la séquence d'ouverture propose une réponse rapide et violente et engendre un choc visuel sans précédent : on assiste à un des plus beaux travelings 3D jamais vus dans un blu-ray 3D. On survole pendant de longues minutes un port avec des dizaines de bateaux avec une caméra qui traverse tout sur son passage : le profondeur affichée est juste hallucinante, et rien depuis Avatar 3D notamment n'avait illustré autant de profondeur de champ.

Le début de la narration et la poursuite du visionnage ne font que confirmer ce point : l'intensité de la 3D est insolente sur le registre de la profondeur et du détachement : il ne semble pas possible de pouvoir encore les augmenter tellement leur niveau est exemplaire. Encore plus démentiel se révèle être le niveau de détail sur les arrières plans. C'est simple, on critique souvent la plupart des blu-ray 3D du marché pour utiliser régulièrement du flou sur les arrières plans. A l'exception d'Avatar 3D, la majorité use de cet artifice technique. Et bien voici une nouvelle réponse à ce problème qui disparait tout simplement : dans Flying Swords of Dragon Gate, les décors sont toujours d'une netteté incroyable, même avec un affichage de l'horizon à perte de vue. Or autant dans Avatar la plupart du temps on a affaire à des CGI, autant sur live action on n'avait jamais vu cela à date ! On se surprend à penser de manière omniprésente qu'on est réellement en face de vrais décors.

Les magnifiques chorégraphies des combats, les positions optimales et originales des caméras en hauteur filmant les personnages en plongée permettent d'illustrer en permanence un niveau de profondeur et d'horizon au loin incroyable. Les derniers films Avengers 3D, Men in Black 3D, Titanic 3D ou Spider-Man 3D se sont révélés efficaces par moment pour illustrer la profondeur de champ à la verticale sur une perspective principalement de hauteur avec sensation de vertige, tandis que Flying Swords of Dragon Gate 3D lui illustre non seulement la profondeur de champ à l'horizontale avec un rendu à peine croyable, mais aussi la profondeur de champ à la verticale avec nombre de plans déjà cultes !

Mention spéciale pour une des séquences cultes du film lors d'une bataille des 2 protagonistes qui volent en pleine tempête de sable : la 3D affichée est sidérante de réalisme et de beauté. De même on ne compte plus tous les travelings qui vous transportent au travers d'une image à la profondeur hyper nette et à l'horizon infini !

Au final une réussite 3D complète : le fait que de nombreuses personnes investies sur la 3D d'Avatar (Chuck Comisky, superviseur des effets 3D) se soient retrouvées impliquées dans ce film n'est certainement pas innocent dans le résultat final !



1.
2.
3.
4.

lundi, mars 18, 2013


1 Comments:

  • At 9:49 PM, Anonymous Anonyme said…

    bonjour ;) alors je ne sais pas si cela vient de moi mais en ce qui me concerne il est inregardable ;o( c'est la premiere fois que j'ai une aussi mauvaise experience avec un film 3d, j'ai du fermer un oeil la moitier du film ;o( c'est arriver a d'autre?

     

Enregistrer un commentaire

<< Home

.