Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Abraham Lincoln Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Jaillissements : 
Le réalisateur a trouvé bon de ne pas axer ses efforts uniquement sur les effets de profondeur et a visiblement pensé son divertissement autour de la 3D gadget incarnée par les effets de jaillissements de type projections.

Tout d'abord on commence avec le registre des débordements : il est régulièrement exploité, de manière plus soft que la concurrence récente : on voit des bustes ou des éléments de décors de 1er plans ressortir régulièrement par moment. Mais à la différence d'un Men In Black 3 3D ou Titanic Blu-ray 3D où le débordement de 1er plan s'affiche de manière ultra détaillée et nette, ici dans Abraham Lincoln les extensions d'éléments et de personnages revêtent souvent une apparence légèrement floutée, qui diminue l'impact de réalisme souhaité.

On découvre ensuite assez rapidement dans le film (moins de 8 minutes) les premiers vrais effets de jaillissements avec le registre de projection : balle, effets de sang et brouillard. Cette bonne surprise se confirme pendant la poursuite de l'histoire et l'on prend plaisir à constater que Timur Bekmambetov tente de nous livrer sa version pseudo historique de Blade avec une exploitation systématique des effets de jaillissements à la moindre occasion. Son imagination pour décapiter les têtes de vampires est sans limite et toutes les situations possibles et inimaginables sont mises en scènes avec leur lot d'effets qui vont avec comme les innombrables gerbes de sang qui les accompagnent en projection vers le spectateur. On notera un effet particulièrement intéressant et novateur qui se manifeste un grand nombre de fois au cours du film : du jaillissement permanent de poussière et particules moins fines qui flottent et tournent en plein milieu de la pièce.

Les armes pointent régulièrement en dehors de l'écran, mais on regrettera à quelques reprises, comme dans de nombreux films concurrents dont la 3D et les jaillissements ont été ajoutés en postproduction, que les jaillissements les plus excessifs et statiques de type 'jaillissements permanents' hors de l'écran pendant quelques secondes, soient un peu trop floutés. Dommage car un traitement plus détaillé aurait renforcé l'impact réaliste. Cela ne concerne qu'une minorité de jaillissements, et la plupart demeurent très réussis et permettent à de nombreuses scènes de bien fonctionner et de réussir à vous prendre par surprise et vous faire sursauter. On regrettera aussi que 1 ou 2 séquences de jaillissements ne soient pas cadrées idéalement pour en extraire toute la force escomptée. On retiendra principalement la profusion de ces effets de jaillissements à intervalle régulier toutes les 5 minutes dans le film : une recurrence rarement atteinte chez la concurrence !

Un autre effet saisissant vient s'ajouter à la fête à 47:33 : une séquence de pluie en ville stupéfiante de réalisme, avec les particules de pluie qui s’abattent dans votre pièce dans toutes les directions. L'association d'une profondeur et d'un détachement exemplaires à ce moment rappelle la séquence de tempête dans Prometheus 3D.

Plus tard on assistera à une superbe et longue séquence de course-poursuite à 40:00 avec une centaine de chevaux sauvages galopant au travers d'une tempête de sable : les débordements de chevaux et les jaillissements type de projection de terre et sable sont tellement nombreux qu'il est impossible de les dénombrer !

Parallèlement le film proposera quelques séquences assez jubilatoires et d'une rare réussite : la première très brève se déroule à mi-film lors d'une course-poursuite dans les bois : on assiste à une longue séquence de jaillissement arrière d'une 15 de chauve-souris traversant intégralement la pièce de derrière le canapé jusque vers l'avant de l'écran disparaissant au loin en profondeur, et ce avec un rendu ultra réaliste et détaillé (on retrouve ce même type d'effets dans le dernier Avengers Blu-ray 3D avec ces innombrables séquences de jaillissements arrières de vaisseaux et d'Iron Man traversant la pièce d'arrière en avant).

La seconde séquence, l'une des plus belles scènes de jaillissements 3D du film, se déroule lors de la longue séquence culte de course-poursuite dans le train lancé à toute vitesse (vers 1h20), scène qui dure 12 minutes, et qui propose presque non stop des effets parmi les plus beaux effets de jaillissements permanents de particules à ce jour avec des braises qui flottent et filent partout dans la pièce pendant des minutes entières autour des nombreuses chorégraphies mises en scène sur le toit du train. Cerise sur le gâteau, on bénéficiera aussi d'incroyables jaillissements permanents d'effets de fumées et nappes de brouillard en extension hors du mur qui figurent aussi parmi les meilleurs du genre (cf Hugo Cabret 3D) ainsi que quelques projections d'étincelles.

1.
2.
3.
4.

samedi, mars 16, 2013


.