Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Abraham Lincoln Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.



Image & profondeur :
Dès les premières minutes, on prend conscience d'une excellente qualité d'image. Les premières séquences dans le noir montrent une profondeur des noirs assez incroyable, qui associée au filtre bleuté des scènes extérieures renforcent incontestablement la beauté esthétique des séquences mises en scène. Peu de grain, une très belle luminosité aussi bien sur les extérieurs (les blancs sont à la limite de la sur-exposition par moment) que sur les intérieurs. Du tout bon à ce première niveau d'approche visuelle.

On aborde ensuite le traitement 3D de la profondeur. Elle se montre très agréable dès le début du film, et très convaincante de manière générale. La découverte de la séquence de nuit sur les quais au bout de 8 minutes illustre une superbe profondeur. La poursuite du visionnage va renforcer la tendance générale du film : les plans larges de jour et de nuit (avec teintes bleutées) sont toujours très réussis avec une très belle profondeur et un excellent détachement des éléments sur les différents calques. A côté de cela, on constate certaines scènes extérieures qui montrent parfois un effet 3D plus atténué. De même parfois sur les plans rapprochés, l'exploitation d'une profondeur trop douce accompagnée d'une exploitation abusive de flous sur les arrière-plans dégradent ponctuellement la profondeur, grief classique que l'on retrouve dans la plupart des derniers live-action.

Sans surprise, on remarquera aussi de manière traditionnelle comme sur de nombreuses conversions 3D récentes du marché, qu'au fil de la progression dans l'histoire, l'amplitude de la profondeur augmente sensiblement, de sorte que la 2e moitié parait encore plus impressionnante que le début du film. Certaines séquences cultes comme la séquence de course-poursuite parmi des centaines de chevaux et une tempête de sable, ainsi que celle sur le toit du train montrent de superbes effets de profondeur et de détachement et renvoient vers une note de 5/5. Idem pour la bataille de Gettysburg contre les vampires sudistes qui se révèle exemplaire dans son traitement. Parallèlement on trouvera à de rares moments quelques séquences du film qui tirent plutôt vers le 3,5 côté profondeur tandis qu'un nombre majoritaire de séquences dépasse largement le 4/5. Enfin on ne compte plus les plans d'intérieur impressionnants qui révèlent une parfaite dimension et spatialisation du volume de la pièce (chambre, hall, couloir etc...) avec un détachement des objets remarquable.

Une fois de plus, il est difficile d'évaluer précieusement une profondeur 3D qui montre quelques variations sur la durée : le niveau moyen semble tourner en permanence entre 4 et 4,5/5 ce qui est très bon, sachant qu'une moyenne de notes (séquences) hétérogènes (dans le cas de ce film en l’occurrence) signifie que des séquences ont un rendu noté au dessus de cette moyenne, et d'autres en dessous. En fonction de ses affinités, on retiendra certaines séquences plutôt que d'autres pour parachever son jugement sur ce qui représente de nouveau une très belle conversion 3D !

1.
2.
3.
4.

samedi, mars 16, 2013


.