***
Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr





Test Avengers Infinity War Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
5/5
Profondeur :  
Premier tour de piste en ce qui concerne tout d'abord les qualités plastiques de l'image : les noirs sont excellents avec un très bon niveau de contraste, la palette de couleurs généreuse et la gestion de la luminosité parfaite pendant les 2H20 du film !

On se penche maintenant sur la profondeur. Sans surprise dans une conversion 3D Marvel, on profite dès les premières minutes du meilleur savoir-faire existant en matière de profondeur 3D convertie !

La première rencontre entre Thanos, Thor et Loki permet d'afficher pendant 10 minutes une spatialisation superbe : c'est d'autant plus impressionnant que cette longue séquence est dans la pénombre, alors que chaque calque est parfaitement détaché.

Plans larges et semi-larges au top, tandis que les plans rapprochés souffrent de très peu de flou d'arrière-plan.

Puis le film continue et nous emmène dans un florilège de plans de profondeur cultes dans tous les types d'environnements.

Globalement pour résumer l'expérience, la profondeur 3D est top démo sur tout le film sur chaque plan large et semi-large.

Déjà au top dans le noir, les premiers affrontements de jour se révèlent idylliques avec un détachement 3D toujours optimal, qui permet toujours de mesurer justement la distance qui sépare chaque objet, élément de décor ou personnage.

Les plans de vaisseaux dans l'espace laissent pantois dans le mur style "Lichtmond" avec des parallaxes de dingue sur le fond étoilé, zone insondable qui s'étend à l'infini.

Idem par exemple lors de la 1ère confrontation de Dr Strange et Spider-Man sur un vaisseau qui quitte l'atmosphère : on a des effets de vertige de fou quand on regarde la terre en contrebas.

La pellicule continue de tourner et nous emmène dans toutes sortes de contrées et planètes impressionnantes visuellement avec toujours cette maestria dans les positions spatiales des éléments qui sont confondantes de réalisme, et également avec les volumes dégagés toujours justes et intenses.

On adorera aussi tous les passages avec les vortex de Dr Strange qui laissent apparaître une double profondeur sublime par transparence !

Si l'espace donne toujours le tournis avec des panoramiques incroyables, le dernier acte qui se déroule en partie dans le Wakanda permet d'afficher des espaces végétaux avec horizon qui s'étend aussi à perte de vue.

On vous passe la mise en scène de dingue qui va vous retourner la tête, dans les airs, au sol ou dans l'espace avec une visibilité toujours authentique et qui assure le spectacle aux premières loges !

Rien à ajouter, c'est du top démo sur toute la ligne et on sent cet extrême soucis du détail apporté à la conversion à chaque plan et chaque seconde ! Superbe !


1.
2.
3.
4.

jeudi, août 23, 2018


.