Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Justice League Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
4,7/5
Bilan 3D :
La semaine dernière Marvel vient de frapper une très grand coup dans nos univers 3D avec un Thor Ragnarok 3D détonant ! Nous voici en présence de la réponse imminente du concurrent DC qui propose également le 3e opus de sa franchise 3D. On pourra d'ailleurs en profiter pour faire un rapide parallèle entre celle de Thor et de Superman car elles ont toutes deux commencé dans la douleur avec un premier opus médiocre en 3D (Man of Steel 3D & Thor 1 3D). Thor 2 3D a continué à faire du sur place (en ouvrant les vannes progressivement sur les jaillissements) tandis que Batman v Superman : L'Aube de la Justice 3D opérait déjà un vrai décollage en décrochant un 4/5 en 3D ! Alors est-ce que le 3e opus est celui de la réussite totale ? Halluciner.fr vous donne la réponse toujours en exclusivité mondiale dans les lignes suivantes !

L'énorme difficulté de la franchise de Zack Snyder réside dans ses codes artistiques : des environnements sombres et peu éclairés ! Comme vous le savez, maîtriser la profondeur 3D dans ces conditions est toujours le challenge ultime pour un réalisateur et une majorité de productions s'y cassent les dents lorsqu'il s'agit d'afficher une profondeur 3D efficace même de nuit. C'est d'ailleurs le gros problème de Man of Steel 3D où on ne voyait strictement rien. L'eau semble avoir coulé sous les ponts car ce Justice League 3D est étonnamment lisible dans la pénombre. Dès les premiers environnements sombres, on arrive à profiter des effets de calques et d'une bonne profondeur 3D ! Le constat se confirme sur une majorité de plans larges. Cela tombe bien car 80% se déroule dans des environnements de pénombre (aube, coucher de soleil, nuit, intérieur de grotte, sous-l'eau, égouts etc...). Du coup la profondeur 3D s'affiche de manière généreuse sur les plans larges et même sur 50% des plans semi-larges, sachant que les plans rapprochés n'apportent comme toujours que très peu à la dotation 3D du film. Attention néanmoins au manque de résolution et niveau de détails sur certains arrière-plans qui engendre du coup une baisse de profondeur 3D équivalente à celle de flous volontaires sur les arrière-plans. En parallèle on profitera souvent d'une profondeur 3D top démo dans les environnements éclairés ou dans les intérieurs de jour ! Mentions spéciales pour les scènes aquatiques très réussies bien que très courtes !

Et les jaillissements dans tout cela ? Plutôt nombreux mais toujours très furtifs de par la nature du montage très nerveux lors des combats. Tout d'abord on applaudira ce format d'image rare et royal en 1.85 qui permet de ne pas perdre une miette des débordements et jaillissements permanents réguliers sur les éléments de premiers plans : une statue, un mur, un élément de décor qui sortent de plus de 1m etc... Puis c'est au tour des personnages de voir leurs armes ou bras sortir parfois du mur. On appréciera aussi quelques effets 3D top démo comme l'effet de bullet-time avec une balle qui traverse en slow motion toute la pièce jusqu'au canapé. On retrouve plus tard des effets similaires avec des flèches qui viennent empaler le spectateur. En parlant de projection on en trouvera aussi dans les collisions avec des projections de sable, poussière, terre, et même de l'eau ! D'ailleurs Aquaman nous livre quelques superbes effets 3D de jaillissements de vagues, puis de bulles ou d'eau. Flash n'est pas en reste car Mister ne se déplace jamais sans son lot de jaillissements d'éclairs à plus de 2m, jaillissements par essence très furtifs de par la nature du héros ! Enfin on aura quelques jaillissements permanents de particules (brume, flocon etc au milieu de la pièce). Un registre très dynamique !

Au final quel plaisir de voir comment DC a su bonifier sa franchise avec les années, et ce Justice League 3D matérialise leur plus belles réussites 3D à ce jour ! On n'en oubliera pas l'événement que constitue en plus l'utilisation intégral du format jouissif en 1.85 permettant aux plus grands nombres de profiter de toute la dotation 3D ! Dommage encore pour le flou résiduel qui traîne encore de-ci de-là sur quelques horizons, et pour quelques effets 3D encore trop express ou pas encore assez appuyés en intensité, autant de petites optimisations qui écartent encore le produit d'un 5/5 ! Maintenant si vous hésitez avec Thor 3 3D, je pense que l'argument sur le format ne sera pas négligeable ! Pour finir, ne passez pas à côté de l'offre énorme que Warner vous propose, avec le 2e combo 3D+4K du semestre et un prix à 34,99€ pour le combo 4K Ultra HD + Blu-ray 3D + Blu-ray + Digital UltraViolet, le tout en Édition boîtier SteelBook chez notre partenaire unique amazon.fr ! Vous retrouverez d'ailleurs très vite le test de cette version 4K par David ! Quel beau mois de mars pour les super-héros en 3D ! Enjoy ! 
Franck Lalane

Les points forts (+)
      • La profondeur 3D très bonne sur la durée
      • Globalement, une bonne gestion du détachement 3D dans la pénombre
      • Des jaillissements permanents d'éléments de décors à 1m hors du mur (statues, armes, etc...)
      • Des jaillissements arrière de soldats volants lors des combats
      • Des effets de projections lors des explosions (poussières, eau, sable...)
      • Des jaillissements permanents de particules (eau, neige...)
      • le format royal en 1.85

Les points faibles (-)
    • Manque de détails sur des arrière-plans + un peu de flou également 
    Manque des jaillissements prononcés



1.
2.
3.
4.


mardi, mars 13, 2018


.