Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Resident Evil : Chapitre final 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
3,8/5
Bilan 3D :
L'arrivée d'un nouvel épisode de la saga Resident Evil, de surcroît le dernier volet, en 3D, a eu de quoi exciter la rédaction. En effet si l'on revient sur les 5 dernières années, on peut acter que la série a fait des débuts fracassants au début de notre ère 3D avec le très bon Resident Evil Afterlife qui en 2011, faisait office de top démo à date sur les jaillissements. Mais ce n'est que 2 ans plus tard que la saga atteint la consécration avec un 5/5 décroché par l'énorme Resident Evil Retribution qui assommait sur les 2 gammes 3D. Alors qu'en est-il du dernier volume ? Final en apothéose ?

Le début du film inquiète rapidement car on ne retrouve pas ses petits dans le rendu 3D. Un rapide tour sur la fiche montre déjà un changement conséquent dans l'ADN initial : si les 2 premiers volumes avaient été captés en 3D native, voici que le dernier volume bascule dans le monde des conversions 3D. Et on peut dire qu'elle n'est pas très réussie cette conversion : une gamme de parallaxes souffreteuse, avec des horizons souvent écrasés, un détachement et surtout un espacement insuffisant entre les calques, qui donnent souvent un aspect un peu fake à la spatialisation. Que reste-t-il de bien dans cette production ? Globalement la majeure partie des plans larges, les séquences en semi-larges ou larges dans les aérations ou corridors, quelques passages très réussis en intérieur. Pour le reste c'est vraiment moyen et juste satisfaisant. Surprenant en 2017 !
 
Et les jaillissements 3D dans ce film ? Idem, le film coupe toute filiation directe avec ses prédécesseurs, car la gamme 3D est vraiment moyenne. Déjà de base on trouve juste quelques légers débordements d'éléments de premiers plans hors du cadre. Ensuite il reste les nombreux effets de projection qui ont lieu dans les scènes d'action : ceux-ci sont trop soft, avec des intensités de sorties minimalistes, et parfois même un rendu 3D flouté. Ajoutez à cela quelques lasers, de la fumée, des jaillissements réussis de dragons et le tour est joué ! Plutôt léger comme dotation perçue !

Au final, Resident Evil : Chapitre Final 3D fait honte à la saga et la termine d'une bien triste manière ! Avec une genèse et un premier épisode 3D qui touchait presque le 4,5/5, sa suite qui devenait top démo à 5/5, nous voici redescendus à 3,5/5 pour clôturer la franchise 3D ! Le premier raccourci évident est d'accuser le changement d'ADN, puisque les 2 premiers étaient captés en 3D native, alors que ce dernier opus est issu d'une conversion 3D. Après, cette dernière aurait pu être top démo, sauf que non, on sent vraiment la conversion 3D à la va-vite qui nous rappelle les débuts poussifs de la 3D en 2010 surtout en matière de conversion. Aussitôt sorti, aussitôt oublié ! Achetez plutôt Resident Evil Retribution 3D qui reste toujours culte 4 ans après sa sortie !
Franck Lalane

Les points forts (+)
      • La profondeur 3D satisfaisante au global
      • Les panoramiques et plans larges parfois très bons en profondeur 
      • La profondeur dans les corridors ou aérations
      • Quelques jaillissements réussis de lasers, dragons ou effets de projections


Les points faibles (-)
    • Le détachement et l'espacement insuffisant entre les calques
    Les jaillissements qui ressemblent à des débordements


1.
2.
3.
4.


jeudi, mai 25, 2017


.