Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Un jour dans la vie de Billy Lynn Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
4,2/5
Bilan 3D :
Voici une production que vous deviez normalement attendre avec une certaine impatience, car elle est signée par l'un des 10 meilleurs réalisateurs 3D de l'histoire : Ang Lee. Pour ceux qui sortiraient de cryogénie, on rappelle qu'il a accouché après 5 ans de travail préparatoire du splendide et cultissime L'Odyssée de Pi 3D, avec évidement une captation en 3D native. Diable, que le temps passe vite, on se rappelle du test comme si c'était hier, or cela remonte presque à 4 ans jour pour jour ! Nous voici donc 4 ans plus tard, avec le jeune Billy Lynn en 3D, son nouveau rejeton et toujours via une captation en 3D native pour ce drame de guerre. Verdict du rendu 3D dans les onglets suivants !

Dès les premières minutes, le film affiche une très qualité de profondeur 3D. La poursuite du film ne nous fera que très peu déchanter, car l'expérience se positionne à un très bon niveau de qualité. Globalement les plans larges et panoramiques sont très bons niveau profondeur 3D ! Attention il ne sont pas top démo comme dans Pi 3D, ce qui montre déjà un premier niveau de rupture avec le cultissime ancètre : on a l'impression que les notations ont toutes glissé d'un demi point vers le bas, par palier en fonction des types de plans. Si dans Pi 3D les plans larges et semi larges tournaient régulièrement autour de 5/5 en terme de profondeur 3D, dans Lynn on est plutôt autour de 4,5/5 avec même des descentes ponctuelles à 4/5. L'agression du flou sur les arrière-plans est même beaucoup plus violente que dans Pi 3D, et on le ressentira vraiment sur le 1/3 du film, qui préfère se concentrer sur de nombreux close-up pour suivre les émotions du jeune et tourmenté Billy. Et évidemment sur les plans rapprochés, le flou abîme fortement l'effet de spatialisation 3D. A noter par contre que toutes les séquences de type Super Bowl dans le Stade propose des plans larges énormes avec une profondeur 3D abyssale et surtout top démo ! On est aux premières loges comme jamais !
 
Et les jaillissements 3D dans ce film ? Si Ang Lee s'était parfaitement approprié le sujet dans Pi 3D, avec des effets 3D à la fois intenses et naturels de manière séquentielle, le pauvre Billy Lynn 3D donne dans la peau de chagrin, et distille au compte-gouttes quelques débordements et jaillissements permanents de bustes ou de visages à 50 cm hors du mur. Ajoutez un objet lancé vers le spectateur à un moment, un linge suspendu dans une jeep qui se balance hors de l'écran, et une arme pointée à 1m hors du mur et vous avez là le package complet du film, autant dire une misère sur le registre !

Au final, Billy Lynn 3D est une expérience introspective touchante dotée d'une très belle profondeur 3D, principalement nourrie de très bons plans larges et d'un très bon détachement 3D général. On reste néanmoins loin du top démo, et il est regrettable qu'avec cette nouvelle captation en 3D native, Ang Lee ne réitère pas l'exploit de L'Odyssée de Pi. Et concernant les jaillissements, no comment, car le registre n'est défendu qu'une minute au global sur les 2H du film ! Next !
Franck Lalane

Les points forts (+)
      • La profondeur 3D top démo dans les stades
      • Quelques débordements et jaillissements de 50 cm hors du mur (bustes)
      • 2 ou 3 effets de jaillissements (objet lancé, linge qui se balance...)
      • Le format royal en 1.85 

Les points faibles (-)
    • Du flou sur les arrière-plans pour les plans rapprochés
    • Aucun jaillissement dans le film



1.
2.
3.
4.


dimanche, février 19, 2017


.