Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Cigognes & Compagnie 3D Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
3,3/5
Bilan 3D :
Si l'année 2017 commence doucement en terme d'activité 3D, elle commence plus que sobrement en terme d'expérience 3D, car à l'exception du très bon Miss Peregrine 3D qui vient de sortir, on traverse une petite période honteuse en terme de rendu 3D, qui nous renvoie pas moins qu'en 2012 au début de l'aventure industrielle 3D. Avec un Kubo 3D dont le visionnage et test 3D, étalés sur 2 soirs, ont viré de fait à la torture 3D, voici avec Cigognes & compagnie 3D une nouvelle itération du passable, qui vient de déposer également sa candidature au poste de nanar 3D de l'année 2017. Le détail au scalpel dans les paragraphes ci-dessous !

Dès les premières minutes, le film nous leurre provisoirement avec quelques très bons effets de profondeur 3D sur les plans panoramiques. Cela ne signifie pas que tous les plans larges sont très réussis, mais que ponctuellement ils peuvent fonctionner très bien. Puis le film prend une mauvaise direction, celle de concentrer sa narration sur les plans semi-larges et plans rapprochés, dans lesquels le spectateur ingurgite une quantité nauséeuse de flou d'arrière-plans ! Un massacre classique dans les règles de l'art, qui transforme l'expérience de visionnage 3D en véritable punition, même quand on vous a offert le produit ! Nous ne préférons même pas imaginer la rancœur du pauvre fan de 3D qui aurait eu la mauvaise idée de l'acheter sans nous consulter au préalable ! Donc oui il y a du flou partout et de fait le détachement 3D devient mauvais, avec seulement les premiers plans qui bénéficient de dimensionnalité alors que les décors 3D environnants plongent dans une soupe indigeste. Pourtant à une dizaine de reprises, le film sort pendant quelques secondes un atout volé de sa manche, avec des plans larges top démo qui semblent arrachés d'un des derniers Dreamworks ! On pense notamment aux séquences en plans larges dans l'entrepôt Corner Store, ou plus tard dans la neige avec la meute de loup. Pour le reste, l'expérience est insignifiante ! 
 
Et les jaillissements 3D dans ce film ? Le service plus que minimum, ou plutôt devrait-on dire le service minimaliste ! Quelques micro débordements, à 4 ou 5 reprises pourra-t-on vraiment parler de jaillissements permanents d'éléments à 50cm hors du mur (becs). On retiendra (le mot est fort car on l'oubliera vite dès le générique) surtout quelques jaillissements permanents de flocons à mi-film avec un traitement light (de 50cm à 1m hors du mur), quelques effets de projections, et pour nous le plus réussi dans les 15 dernières minutes, quelques jaillissements arrière de cigognes qui traversent la pièce furtivement d'arrière en avant.

Au final, Cigognes & compagnie 3D est une anomalie dans le paysage 3D actuel 2017 : capable de nous propulser pendant 5 minutes max dans le film à une expérience de profondeur et de spatialisation 3D top démo mais surtout parfaitement à l'aise pour nous maintenir 90% du temps dans une expérience fade et sans aucun intérêt en 3D, car ni la profondeur 3D ni les jaillissements ne viennent répondre à l'appel pendant ces longues minutes qui semblent éternelles ! Vivement les prochains top démo, car la météo de la 3D de début d'année n'est pas très ensoleillée ! On scrute pour vous l'horizon, mais nul doute que le beau temps approche bientôt :)
Franck Lalane

Les points forts (+)
    Une profondeur 3D moyenne dans l'ensemble
    Quelques plans panoramiques ou plans larges avec une profondeur 3D top démo (hangar Corner Store, séquences des loups dans la neige)
    Quelques débordements
    Quelques très rares jaillissements permanents à 50cm hors du mur (becs)
    Les jaillissements permanents de flocons et les quelques jaillissements arrière de cigognes

Les points faibles (-)
    Un festival de flou sur les arrière-plans
    Pratiquement aucun vrais jaillissements



1.
2.
3.
4.


lundi, février 06, 2017


.