Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Star Wars: Episode VII - The Force Awakens Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
5+/5
Profondeur :  
En ce qui concerne les caractéristiques plastiques de l'image, elles sont  excellentes : noirs profonds, palette colorimétrique au top et luminosité optimale sur la durée.

On se penche ensuite sur la profondeur 3D : quel soulagement s'empare de nous lorsque l'on découvre les premières minutes du film, avec une profondeur 3D magnifique !

La poursuite du film ne fait que confirmer le travail d'exception en postprod réalisé par StereoD : passons rapidement en revue ce travail d'artiste pour vous illustrer la qualité atteinte dans ce film.

Tout d'abord le premier chapitre de nuit montre une détachement incroyable sur le sol de la planète et entre les différents éléments !

Les plans larges et panoramiques proposent une profondeur 3D optimale, et même les plans semi-larges et rapprochés sonnent bon la perfection.

Puis on suit Rey dans les dunes du désert et là encore l'effet de profondeur est inqualifiable avec un horizon de sable qui s'étend à l'infini : voir les différents volumes 3D d'un vaisseau mère crashé dans le désert donne le tournis !

Puis le film continue et enchaîne un tourbillon de plans tous plus top démo les uns que les autres. Les habitables des cockpits dégagent une parfaite sensation de volume réaliste.

Les corridors des vaisseaux semblent interminables, les décors de villages montrent un détachement exemplaire entre les éléments, les décors forestiers affichent aussi une séparation délirante de chaque feuillage et arbre...

En fait on trouve dans ce film l'une des palettes de profondeur 3D la plus impressionnante de tout 2016, car chaque plan se montre pratiquement top démo, et ce dans tous les environnements intérieurs ou extérieurs, de jour comme de nuit !

Ce qui est vrai sur les plans larges l'est même sur les plans semi-larges, et même les plans rapprochés ne souffrent que du minimum syndical côté flou d'arrière-plan.

On ne compte pas non plus les effets de vertige, quand par exemple Rey descend en rappel toutes sortes de décors !

Un spectacle d'une immersion inqualifiable, qui plonge régulièrement le spectateur dans la question de fond de ce film : "mais comment ont-il fait pour libérer autant les perspectives et la profondeur de ce plan ?".

On regrettera juste à la fois le format en 2.40, et le plan d'introduction peu impressionnant, avec un arrière-plan d'espace vraiment 2D qui fait tâche en comparaison avec l'horizon 3D astronomique du dernier Lichtmond 4 3D !

Bref rien d'autres à ajouter, le spectacle 3D se montre grandiose, et on ne peut qu'admirer l'optimisation du rendu du Blu-ray 3D depuis la version cinéma 3D !


1.
2.
3.
4.

dimanche, octobre 30, 2016


.