Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Warcraft : Le commencement Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
4,4/5
Bilan 3D :
Sortant dans quelques jours aux US et en octobre en France, voici le baptême d'une des plus grosses licences de jeux vidéo en film, mais aussi en 3D par la même occasion. C'est avec notre exemplaire US dans les mains que nous avons organisé 3 soirs de testing pour finaliser l'évaluation, sur une période qui a été chargée en contenus similaires d'excellente qualité. Alors que vaut l'arrivée des orcs dans nos univers ?

Pour faire une métaphore, on pourrait déjà dire que cela ressemble fortement à un des derniers opus de la licence des Hobbit en 3D ! On se calme par contre, car en disant cela vous risquez de vous imaginer que le rendu 3D est parfait, ce qui ne serait pas tout à fait exact. En parlant de la profondeur 3D, elle est très bonne sur l'ensemble du film, mais terriblement hétérogène en passant par de nombreux états intermédiaires ! En fait le film est un mix de 3 types de séquences : des séquences en CGI avec que des orcs, des séquences avec que des humains, et fatalement la rencontre tant attendue entre les 2 factions ! Pour caricaturer l'expérience 3D de ce film, on dira que les séquences les moins intéressantes sont celles avec les humains : trop de flou, trop sombres, des plans semi-larges moyens, et des plans rapprochés soporifiques avec la bonne dose de flou qui va bien sur les arrière-plans. Mais Heureusement que les plans larges sont souvent top, avec notamment une très bonne utilisation des caméras de plafond ou vues de dessus, pour avoir un effet de hauteur top démo. Et puis à côté il a les séquences en images de synthèse avec les orcs : on ne peut en dire que du bien, car elles souvent au top, avec des plans larges superbes niveau profondeur, idem les plans semi-larges ou rapprochés. Le détachement 3D y est aussi très probant ! Et enfin, les séquences de rencontres et donc de batailles entre les 2 entités, qui tirent heureusement du côté de la mise en scène 3D des passages avec les orcs ! Du bon !

Et les jaillissements 3D dans ce film ? Et bien le film propose un registre très satisfaisant bien que soft sur le sujet. Premier responsable de la baisse d'impact des nombreux débordements et jaillissements permanents dans le film, le format castrateur en 2.40. Comme toujours vous allez être un certain nombre à avoir du mal à tous les discerner, surtout sur les petites installations. Pourtant on ne compte plus les super cadrages avec des orcs de dos au premier plan, qui sortent de 1m50 hors du mur, comme dans cette séquence d'ouverture top démo. On aura aussi un peu d'éléments de décors qui sortent, et parfois quelques objets ou armes, comme un fusil qui sort de 1m50. Au niveau des projections c'est pas mal aussi, car on trouve de nombreux échantillons express lors des séquences d'action ou de collision avec de la poussière ou du bois. Mention spéciale pour les effets d'incantations et de magie, avec des halos de matière bleue qui envahissent régulièrement l'espace de projection jusqu'au milieu de la pièce.

Au final Warcraft 3D est une petite réussite sur le marché, qui décroche une très bonne note pour sa 1ère itération, et trébuche de la plus haute marche à cause d'un mauvais contrôle et de l'abus des flous sur les arrière-plans, surtout dans les séquences exclusives avec des humains. On pourra aussi reprocher au film d'être un peu mou du genoux, s'enlisant trop souvent dans des monologues ennuyeux entre personnages via des plans rapprochés à la 3D soporifique pour cause de flou en arrière-plan. Pour les jaillissements, c'est une livrée très acceptable, qui aurait été bien plus mise en valeur sur du 1.78 ! On restera donc sur le dernier Hobbit 3D 3D si on veut visionner un film top démo en 3D avec des orcs :-)
Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Intensité de la 3D très bonne sur le registre de la profondeur et du détachement en plans larges
    Les séquences en CGI avec les orcs proposent la meilleure expérience de profondeur 3D
    Des débordements et jaillissements d’éléments ou personnages de 50cm à 1m50 hors du mur
    Pas mal d'effets de projection

Les points faibles (-)
    Beaucoup trop flou sur les arrière-plans en plans rapprochés (séquences avec des humains)
    Le format en 2.40



1.
2.
3.
4.


jeudi, septembre 22, 2016


.