Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Le Chasseur et le Reine des Glaces Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
4,2/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est excellente, les noirs et contrastes sont top, et la luminosité très bien gérée.

On se penche maintenant sur la profondeur 3D. On constate rapidement une bonne profondeur de manière générale, et c'est un peu le constat qui va s'imposer jusqu'à la fin du film.

En même temps, la 3D n'a rien d'exceptionnel sur la durée, mais elle fait bien son travail, surtout sur les plans larges et les semi-larges.

Ce sont donc les plans panoramiques et plans larges qui se distinguent les premiers par leur qualité : attention par contre car tous ne sont pas excellents loin de là, mais en général ils démontrent une bonne spatialisation dont il faut savoir profiter de manière furtive.

Pour les plans semi-larges, c'est aussi du bon travail et on constate finalement assez peu de flou sur les arrière-plans.

En revanche c'est vraiment le massacre sur les plans rapprochés, avec une grosse louche de flou sur tous les arrière-plans : le problème est que le film est capté à 50% sur des plans rapprochés, donc c'est un peu pénible sur l'ensemble ! Heureusement que les autres plans rattrapent la moyenne.

A noter par contre un petit acte de bravoure du film qui gère plutôt très bien la grosse contrainte d'environnement du film : l'obscurité !

En effet les 2/3 du film se déroule dans le noir ou la pénombre, et on appréciera la qualité du détachement 3D pour aider à bien positionner chaque objet et élément de décor : quand on sait que le noir mécaniquement tue tout effet 3D très facilement, c'est une belle réussite.

On regrettera par contre que les effets de hauteurs soient finalement assez sous-exploités dans le film car on ne trouve que quelques plans très démonstratifs sur le sujet (traversée du pont de liane, vol au dessus du château..).

Enfin seuls les experts détecteront un gros problème dans cette conversion : les classiques problèmes de détourages sur les petits éléments de végétation, cad les feuillages des arbres, qui génèrent de nombreux artefacts de transparence sur les éléments en arrière-plans : un gros carton rouge pour le studio qui a converti ce film !


1.
2.
3.
4.

mercredi, août 24, 2016


.