Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Mune, le gardien de la lune 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
2,5/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est bonne, les noirs et contrastes sont bons, et la luminosité très efficace également.

On se penche ensuite sur l'effet de profondeur 3D. Alors voici dans cette petite production un véritable cas d'école sur le rendu 3D.

Lu comme cela, et nous connaissant, vous devez vous dire que cela ne présage rien de bon, et vous avez raison :)

En effet, voici un rendu 3D ultra bizarroïde, comme on en a vu rarement : un effet de profondeur 3D très limité, et surtout exprimé en général juste sur 2 composantes, ou plutôt calques.

Car si on devait caricaturer ce rendu de profondeur 3D, c'est 50% du temps matérialisé juste sur 2 niveaux de calques : les personnages sur un unique calque de premier plan, et les décors de fond, collés sur un unique calque d'horizon et d'arrière-plan.

Cela fait très synthétique comme rendu, et surtout très limité et poussif, car on n'a aucune granularité de profondeur 3D entre le premier plan et l'horizon lointain : aucun calque intermédiaire ou éléments positionnés entre les 2 (ou de rares fois à pure titre anecdotique).

Et sur les autres 50% ? N'ayons pas peur des mots, c'est limite 2D, voire même 2D ! Donc rien à en dire de plus !

Du coup, autant dire que le rendu est souvent immonde pour le puriste, car pas très loin de ce qu'un téléviseur 3D pourrait rendre avec le mode de conversion 2D / 3D.

Le seul avantage de ce Blu-ray 3D est d'éviter les bugs de conversion ou  d'approximations / artefacts (sauf à de rares fois, comme par exemple sur les plans larges de ciels étoilés, avec des constellations à l'horizon qui rendent mal leur positioning 3D les unes par rapport aux autres.

Et ce rendu 3D très limité est constaté sur tous les types de plans. Il y a vraiment que sur certains plans larges qu'on dégage parfois un tout petit peu de volume 3D et spatialisation (ou typiquement une vue panoramique au dessus d'un sol plat uniforme).

Enfin on ne parlera pas des séquences avec les personnages avec un rendu crayonné de type cel-shading qui n'est pas non plus du meilleur goût pour la 3D...

Bref, une 3D vraiment limite, qui ne peut pas vraiment s'appeler 3D dans le sens où on la conçoit généralement.


1.
2.
3.
4.

mardi, mars 01, 2016


.