Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Pan 3D Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
5/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est bonne, les noirs et contrastes sont bons, et la luminosité efficace dans l'ensemble.

Les premiers pas dans l'univers du film, de nuit sont très prometteurs car la profondeur 3D est très bonne dans la ville malgré l'obscurité.

On trouve une excellente profondeur sur les plans aériens, très bonne sur les plans larges, avec un peu de flou sur les arrière-plans en close-up.

La poursuite du film va dépeindre le même cahier des charges, aussi bien dans les environnements de jour que de nuit.

Évidemment la vraie claque du film provient de la moitié du film qui se déroule de jour : typiquement l'effet de profondeur irradie sur les plans larges, idem sur les différents calques des plans semi-larges.

On reprochera de manière classique les flous d'arrière-plans sur les plans rapprochés, mais plutôt bien utilisés et pas trop appuyés.

On louera d'ailleurs le détachement 3D qui est souvent exceptionnel sur tous les premiers calques d'un plan, aussi bien en large ou semi-large, avec cette spatialisation 3D tonitruante.

Même constat côté effet de hauteur et vertige où on en prend pour son grade vu la thématique du film : entre les assauts avec cordage et une mise en scène qui maximise les volumes 3D de la scène et les décors lointains en contrebas, les séquences dans les nuages ou dans le pays imaginaire, on trouve son bonheur pour exploiter toute la gamme 3D.

Mention d'ailleurs culte pour une séquence de téléphérique de jour, avec une infinité de plans excellents en terme de dimensionnalité !

Idem avec les combats de fin dans l'environnement final où l'on profite d'une quantité de plans incroyables sur la spatialisation et la hauteur 3D.

A noter que le film évolue quand même presque à 50% dans des environnements un peu sombres, et on saluera la performance de la profondeur 3D dans ces situations, même si à quelques reprises le miracle n'aura pas lieu, avec parfois une visibilité un peu exécrable, mais compréhensible.

Au final, un 5/5 mérité en terme de profondeur 3D, même si à de nombreuses reprises on sent quand même un peu l'aspect fake et CGI en post-prod des arrière-plans, qui se traduit par une sorte de fondu un peu flou, avec des décors lointains écrasés dans un liant général : en gros on sent que tous les détails de fond font partie du même calque artificiel qui délimite la fin de l'environnement. Une broutille ! Cela reste quand même une spectacle premium sur le sujet.


1.
2.
3.
4.

dimanche, décembre 27, 2015


.