Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Love Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


IMAGE & PROFONDEUR 3D :

Note
3,6/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est correcte, les noirs et contrastes sont bons, et la luminosité assez efficace.

En ce qui concerne l'effet de profondeur, il est plutôt mitigé dans ce film : en effet on remarque rapidement un cahier des charges un peu curieux, voire peu pertinent, qui est de toujours faire un focus parfait sur le premier plan, et de dégrader en parallèle la netteté de tous les éléments environnants !

Cela se traduit par plusieurs composantes de circonstance. La première : les plans larges n'ont d'intérêt que pour le premier plan avec un très bon détachement 3D et une profondeur 3D réaliste, mais dès qu'on accède au 2e plan, tous les détails des décors environnants perdent rapidement leurs nettetés et plongent de plus en plus dans le flou au fil de l'éloignement.

Pour caricaturer, dans toutes les séquences où le jeune couple se promène dans Paris, on a un focus 3D parfait sur eux au premier plan, et tout le reste qui baigne dans le flou ! Cherchez l'intérêt... car la spatialisation 3D d'ensemble tombe à l'eau !

Donc même combat pour les plans larges, et seuls quelques plan panoramiques sauvent le film du naufrage.

Et en ce qui concerne les plans semi-larges, et surtout les plans rapprochés, on a le même symptôme, avec du coup à la fois du positif et du négatif : lorsqu'on a un des nombreuses séquences de jeux érotiques dans le lit, avec donc un point de vue rapproché sur le couple, on obtient mécaniquement une très bonne spatialisation 3D et profondeur 3D sur le premier plan, les acteurs et le lit ; et sur les arrière-plans on a du flou, mais vu que les chambres sont toutes petites, au final ce flou passe plutôt inaperçu.

Par contre dès que la caméra recule dans les intérieurs, on a ce mix réussi / raté, avec une profondeur 3D bonne de près et mauvaise de loin.

A noter que tous les plans rapprochés ne sont pas réussis, car dès que le réalisateur baisse la lumière environnante, le détachement 3D part à la poubelle.


1.
2.
3.
4.

mardi, décembre 08, 2015


.