Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test En Route ! 3D Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Le film montre déjà un certain niveau de débordements et jaillissements permanents d'éléments de décors en bordure d'écran.

La poursuite du film permet de statuer sur les registres de jaillissements utilisés. Globalement on peut acter sur la douceur et l'intégration naturelle de ces effets 3D sur la durée.

A la différence des dernières productions 3D Dreamworks top démo qui bénéficiaient d'une gamme de jaillissements optimale à 5/5, En Route ! 3D semble marquer un léger repli passager de Dreamworks sur l'intensité des jaillissements mis en scène.

Ce que l'on veut vous dire, c'est que d'un côté il y en a beaucoup, comme le dernier Pingouins de Madagascar 3 3D par exemple, mais que l'intensité ou la durée d'exposition sont revus à la baisse, faisant que ceux-ci peuvent passer parfois un peu inaperçu.

On  voit donc dans ce film une volonté de faire quelque chose de soft en terme d'intensité de jaillissements  : pourtant l'œil expert pourra dénombrer une quantité importante d'effets 3D très démonstratif (quelques uns sont même top démo).

En effet on ne compte plus par exemple les travellings- jaillissements, ou les séquences où des personnages en action viennent traverser littéralement l'écran en se déplaçant (par exemple les scènes de panique, avec des personnages qui foncent et s'enfuient vers la caméra).

Le résultat est assez jouissif pour les amateurs expert de 3D, car très naturel, mais pour le commun des mortels, il est évident qu'il ne verra pas le 1/3 de tous ces effets 3D très ponctuels et furtifs : le mot est lâché, furtifs !

C'est bien là le principal défaut de la gamme de jaillissement du film : la furtivité des effets 3D, le temps d'apparition et d'exposition des effets 3D en eux-mêmes qui demandent à avoir des yeux très exercés pour tout capter à la volée.

On aura aussi pas mal de jaillissements permanents au milieu de la pièce, mais avec une mise en scène souvent éclair qui enchaînent très vite sur les plans suivants.

On notera aussi quelques effets de projections lors de scènes d'action. Mais ce qui marquera le plus les spectateurs, ce sont les nombreuses séquences avec des bulles qui se promènent dans la pièce : excellent !

Au final pas mal de jaillissements 3D mais intégrés très naturellement, trop même, avec des intensités variables et des durées trop courtes.




1.
2.
3.
4.

mercredi, juillet 08, 2015


.