Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Astérix - Le Domaine des Dieux Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
3,8/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Le début du film est relativement calme sur le sujet, car le celui-ci n'use pas de débordements et autres jaillissements permanents d'éléments.

Il faut attendre un petit peu pour découvrir la première manifestation : du jaillissement avant puis arrière de feuilles qui tombent d'un arbre.

Plus tard une altercation verra voler un romain furtivement à 1m hors du mur en effet de projection.

On trouve ensuite un centurion qui tend le bras à 1m50 hors de l'écran. En fait au fur et à mesure que le film avance, le registre commence à se réveiller et à s'intensifier : c'est quand même dommage d'avoir manqué pleins d'occasions faciles d'insérer plus de jaillissement sur cette première partie !

C'est principalement dans la 2e partie du film qu'on va trouver la majeure partie des effets de jaillissements.

Par contre la grosse déception est que le film n'a pas opté du tout pour des débordements et jaillissements classiques de décors ou personnages en fond de tâche, car tout le film se déroule en général exclusivement sur une fenêtre de profondeur. Certainement un héritage typique Disney (merci Louis ?)...

Dans les effets de jaillissements, on a une séquence où Astérix est projeté via une catapulte, et au moment il part, il projette des plumes qui volent au milieu de la pièce : sympa !

Plus loin on a Abraracourcix qui tend son glaive à 1m50 hors de l'écran, puis un romain qui tend son bras à plus de 2m en jaillissement permanent hors de l'écran, pour toucher une fresque murale : 2 très bons jaillissements !

Dans les scènes d'action ou de courses à pied, on trouvera aussi 2-3 jaillissements avant/arrière au milieu de la pièce.

Sur la fin, on trouvera Astérix qui vole en débordant de 50 cm hors de l'écran, puis on verra Obélix jeter au ralenti une part de gâteau vers le canapé, séquence excellente car celui-ci sort en jaillissement permanent de plus de 2m hors de l'écran.

Idem lorsqu'il fonce vers la caméra en brandissant son point à plus de 1m50 hors du cadre !

Ajoutez à cela une séquence avec une flèche qui se plante à 2m hors de l'écran, puis 2-3 autres sorties furtives d'écran, et le tour est joué !

Déception par contre sur une séquence de pluie et de braise, car aucun de ces  éléments ne viendra à sortir de l'écran...

Au final un registre de jaillissement discret dans le temps, qui monte crescendo dans la 2e partie, pour nous offrir en gros une bonne dizaine d'effets de jaillissements très réussis sur un film de 1H20. Finalement on fait légérement mieux que la moyenne classique des films d'animations Disney sur les jaillissements (3,5/5 en général), et donc un résultat plus qu'honorable quand-même, même si encore très loin des ténors de la catégorie animation 3D.




1.
2.
3.
4.

mardi, mars 17, 2015


.