Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test StreetDance Kids Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4,2/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Le film opte pour une cahier des charges agréable: celui des jaillissements permanents d'éléments de la scène !

C'est d'autant bien vu que le format 1.85 est toujours plus favorable à l'exercice ! Du coup la production a libéré les murs invisibles pour les jaillissements, et fait qu'on a presque tout le temps des éléments qui sortent de 1m hors du mur.

On a même à de nombreuses reprises des plans fixes qui imposent des éléments de décors à 2m hors du mur, avec bien-sûr un maximum de windows conflicts, mais cela n'est pas grave, car on apprécie toujours cette prise de risque pour libérer le relief d'un film !

Ainsi on a des murs, des rambardes, des portes qui peuvent parfois d'afficher au milieu de la pièce ! On adorera d'ailleurs une scène culte digne d'un IMAX lors de l'entrainement en forêt : plan large, avec des branches d'arbres en haut d'image qui viennent percer à plus de 1m50 hors de l'écran.

Pour les personnages c'est variable, mais on a souvent des bustes de premier-plans qui s'affichent à 1m50-2m hors du mur : évidemment le windows conflict obligatoire conduira certains à ne rien voir, mais à quelques reprises la bonne maîtrise des échelles fera qu'on aura même en bonus des corps qui peuvent parfois sortir intégralement hors du mur.

On ne trouvera pas d'autres types d'effets 3D comme des jaillissements de particules, sauf une séquence culte de projections vers le spectateur : en effet lors d'un rêve, un personnage se voit projeté dans le jeu Space Invaders !

Et dans cette séquence culte, on se retrouve pendant 1 minute avec des tirs de lasers énormes qui nous visent directement sur le canapé : on se prend littéralement la dose, et on adorera cette séquence inventive qui sort du lot !

On oublie d'ajouter une très belle séquence de brume qui sort jusqu'au milieu de la pièce pour compléter le registre du film.

Au final une gamme de jaillissement permanent qui s'intègre très bien aux scènes et qui mise sur le naturel plutôt que les sorties gadgets pour renforcer la profondeur 3D : ceux qui aiment voir des bustes parler généreusement hors de l'écran seront satisfaits !




1.
2.
3.
4.

samedi, février 21, 2015


.