Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test StreetDance Kids Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


PROFONDEUR 3D :

Note
4/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est bonne, les noirs et contrastes sont bons, et la luminosité parfaitement gérée.

On se penche maintenant sur l'effet de profondeur 3D. Il se montre bon sur la durée, avec une captation 3D solide sur l'ensemble du film.

Ainsi de manière classique, il explose souvent sur les plans larges et panoramiques, qui proposent en général une excellente profondeur 3D.

On appréciera notamment la salle d'entrainement (le vieux garage) qui propose des dimensions généreuses, et qui sont idéalement traduites par une excellente spatialisation 3D.

Idem pour les extérieurs, avec les séquences dans les bâtiments ou cours du lycée, et même dans les parcs boisés (entrainements), qui proposent un spectacle royal en la matière.

Mais le hic, c'est que sur le reste, on a un résultat plus mitigé : les plans semi-larges s'en tirent encore bien, avec 50% des plans qui conservent encore une bonne dimensionnalité, avec assez peu de flou sur les arrière-plans.

En revanche pour les plans rapprochés c'est le massacre, un peu plus que d’accoutumée d'ailleurs avec un niveau de flou exécrable en arrière-plan qui peut même surprendre par endroit !

A noter que sur les plans larges et semi-larges, le détachement 3D est souvent exemplaire avec une très bonne perception des distances qui séparent les personnages des décors.

Enfin on aura noté un élément nuisible dans ce métrage qui tire la note de profondeur 3D vers le bas : un gros problème de gestion de la synchronisation droite/gauche des reflets sur les surfaces réfléchissantes !

C'est un problème basique qui peut arriver lors de mauvais calibrages de captation en 3D native, et dans ce film, on évitera de s'attarder sur les pare-brises des voitures qui renvoient régulièrement des artefacts lumineux odieux, surtout en 2015 (idem avec certaines autres surfaces brillantes), avec une effet de brillance de texture visible sur l’œil droit et pas le gauche par exemple !

Au final une profondeur 3D excellente sur les plans larges, plus ou moins bonne en semi-larges et inintéressante sur les plans rapprochés, avec quelques artefacts de lumière de-ci de-là !


1.
2.
3.
4.

samedi, février 21, 2015


.