Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Le Flop 12 Blu-ray 3D sortis en 2014 (Nanar 3D) - 4e




4ème : TRANSCENDANCE 3D





Note
2,6/5
Bilan 3D :  
Après avoir attendu en vain notre exemplaire de test 3D par la poste, nous nous retrouvons à l'acheter en retard et en urgence dans le commerce. Et ce Transcendance Blu-ray 3D porte étrangement bien son nom, car sa version 3D nous a plongés dans une période métaphysique insondable pendant les 2 soirs consacrés à son test 3D. En effet on sort de cette projection 3D avec l'impression d'avoir eu littéralement la berlue pendant toute la durée du film (1H55 pour rappel) : pourquoi la 3D n'est constante dans le temps ? C'est comme une impression d'un produit incomplet, bouclé à la va-vite par un stagiaire qui aurait oublié de compiler toutes les séquences 3D du film. La première impression laissée, c'est de se demander si notre système 3D était encore opérationnel : on a accusé à tord notre Playstation 4 lors du 1er visionnage, mais en fait la vérité est plus simple à appréhender : il y a un juste de la vraie profondeur 3D par endroit, et 0 jaillissements dans le film. Pire, pendant que l'effet 3D ne se fait vraiment ressentir que sur 30% des séquences, et que 70% du film laisse un goût amer de rendu 3D plutôt quelconque, on trouve un détachement 3D mauvais voire inexistant dans le film, avec une séparation insuffisante entre les premiers plans et les derniers plans. Ajoutez à cela du flou sur les plans rapprochés, et vous avez sans doute une des plus mauvaises conversions 3D de l'année : non pas qu'on y trouve des effets faux ou truqués car ce n'est jamais le cas, juste le fait au contraire de trouver un film dont l'apparence 2D ressort de manière cyclique sur la durée. On aurait presque pu se dire que le film misant sur une fenêtre uniquement de profondeur 3D, on accepte aussi sans problème l'absence totale de jaillissements. Mais en l'absence de profondeur 3D, que reste-t-il au film, le pauvre ? Les séquences en plans larges ou panoramiques qui heureusement sauvent la partie avec un rendu de profondeur 3D alternant entre le satisfaisant, le bon et parfois le très bon, et 2-3 débordements de particules et un débordement de fleur dans le final. Cette curiosité technique lovée dans un film pourtant assimilable à du AAA nous a poussés à mener notre enquête pour comprendre l'origine de ce naufrage technique... On est même tombés de notre chaise quand on a lu sur la fiche technique du film IMDb qu'à priori, ce serait StereoD qui serait à l'origine de cette contre-performance ! Quel choc ce serait si c'était vraiment le cas, car pour rappel StereoD est à ce jour le leader de la conversion 3D du marché, le studio en or qui est l'origine des meilleurs conversions 3D du marché, vous savez, celles qui semblent même plus "3D native" que les vraies 3D natives (Titanic 3D, Pacific Rim 3D, Star Trek 3D, et plus récemment Godzilla 3D), même si quelques rares accros un peu moins glorieux peuvent également se retrouver dans leur catalogue récent comme Hercule et X-Men Days of Future Past 3D... Quelle raison peut-on imaginer pour ce naufrage technique sur la conversion de Transcendance 3D ? Un budget de conversion trop faible, un calendrier de travail trop serré ? Pour information, le film a été converti en 3D initialement pour le marché chinois sur la demande de DMG (même si mémoire le film a aussi été projeté dans certaines salles française ?). Étrange ! Cela reste en tout cas une sacré douche froide dans la même veine (mais en pire) que le dernier My Soul to Take 3D testé à la rédac il y a quelques jours. Ne faites pas la même erreur que nous : n'achetez pas Transcendance pour son Blu-ray 3D !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Un effet de profondeur 3D satisfaisant sur quelques plans larges et panoramiques
    • 30% du film qui propose un rendu 3D vraiment bon
    • 2-3 jaillissements de particules génératrices en 2e partie
    • 1 ou 2 débordements à la fin du film
    • D'autres points positifs ? on cherche encore, vous êtes durs avec nous...

Les points faibles (-)
    • 70% du film qui propose un rendu 3D trop faible (limite 2D)
    • Une intensité de la 3D clairement insuffisante pour permettre de la percevoir sur l'ensemble du film
    • Beaucoup de flou sur les arrière-plans des plans rapprochés
    • Aucun effet de jaillissement
    • La pire conversion 3D du meilleur studio de conversion 3D du marché à l'origine pourtant de Titanic 3D et Pacific Rim 3D entres autres : StéréoD...


1.
2.
3.
4.


vendredi, décembre 26, 2014


.