Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Ninja Turtles 3D Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.


PROFONDEUR 3D :

Note
4,2/5
Profondeur :  
Le premier constat commence par les qualités plastiques de l'image : la palette colorimétrique est très bonne, les noirs et contrastes redoutables, et la luminosité optimale ! Que dire sinon que tous les paramètres de base sont au taquet pour héberger tous les effets 3D prévus par le studio. Seule ombre au tableau : ce sacro-saint format en 2.40...

On enchaine ensuite avec l'effet de profondeur 3D constaté dans le film. Le début du film se montre prometteur mais on attend la suite pour confirmer ou non la tendance. La poursuite du film permet de dessiner enfin le cahier des charges initial du film.

Dans la 1ère moitié du film, on trouve une bonne profondeur 3D dans l'ensemble, marquée néanmoins par des variations en fonction des plans.

Comme toujours, ce sont les plans rapprochés qui déçoivent, avec une bonne dose de flou sur les arrière-plans qui calme vite notre enthousiasme initial : la belle Megan devenant de fait le seul élément sexy sur ces plans zoomés.

Un 2e petit hic est que certains plans semi-larges sont aussi concernés par le problème de flou, et tirent de nouveau cette expérience à vocation premium vers le bas !

Heureusement qu'une bonne moitié des plans semi-rapprochés parvient à rayonner, avec une bonne profondeur 3D. 

Par contre la claque qui vient souvent tout redresser et tirer vers le très bon, demeure les plans larges, panoramiques ou vues de dessus. La proportion de ces plans est très importante dans le film, et il faut avouer que la profondeur 3D y souvent de très bonne à excellente, aussi bien dans les séquences extérieures qu'en intérieur ou de nuit !

On trouve aussi à mi-film quelques séquences pures CGI, et sans surprise, celles-ci se montrent les plus polyvalentes avec une 3D qui respire même sur les plans les plus resserrés.

Ainsi à mi-film, on s'accorde à évaluer le tout à 4/5. Pourtant dans le 2e acte, on va vite changer de fusil d'épaule, car 2 séquences majeures vont toucher la perfection !

2 séquences de 10 minutes chacune, filmées essentiellement en plans larges et panoramiques, vont aller taper dans l'excellence et le top démo !

La première séquence d'évasion dans la montagne enchaine des plans avec une spatialisation 3D magnifique, et des caméras en plongée qui dégagent une vraie sensation de vertige plutôt unique !

La 2e constitue le combat final en haut d'une tour, et de nouveau on se croirait dans du Michael Bay bis en 3D avec une volumétrie considérable et un détachement 3D exemplaire !

Au final une bonne profondeur 3D sur l'ensemble, et un 2e acte qui décolle véritablement sur le registre et aligne 2 uppercuts royaux pendant 2 scènes cultes! Dommage que ce ne soit pas le cas tout le temps, et que sur la majorité des plans rapprochés on souffre d'un abus de flou sur les arrière-plans.



1.
2.
3.
4.

samedi, novembre 29, 2014


.