Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Les Gardiens de la Galaxie 3D Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4,7/5
Jaillissements :  
On vient de voir ensemble l'effet de profondeur 3D et on s'attaque maintenant à celui des jaillissements.

Première bonne nouvelle, le film use avec régularité des débordements et jaillissements permanents hors de l'écran.

On trouvera ainsi de nombreuses extensions hors de l'écran de 50 cm à 1m hors du mur (dans notre salle de test 3D qui pour rappel comprend une base de 4m de large, et un canapé à 4m du mur).

Cela concerne aussi bien certains éléments de décors, que des membres de personnages (bras, bustes partiels au premier plan), ou certains objets. Évidemment ces jaillissements permanents sont liés inévitablement à des windows conflicts qu'il conviendra d'occulter pour profiter au mieux de ces extensions d'écrans ultra furtives.

A de nombreuses occasion, ces jaillissements permanents deviennent vraiment démonstratifs, lorsque par exemple l'arme de Rocket est pointée à plusieurs reprises vers le spectateur à plus de 1m50 hors du mur de projection, que des éléments de décors (cockpit, tableaux de bords...), voire même des vaisseaux en entier, viennent titiller le milieu de la pièce !

Mais la véritable gamme d'effets de jaillissements qui est exploitée à son maximum dans le film, demeure celle des effets de projections.

Autant être sincère, c'est du top démo sur toute la ligne. Imaginez qu'à chaque scène d'action ou explosion, le film ne rate pas une occasion de mettre en scène de manière ultra réaliste des effets de projections diverses au milieu de la pièce, avec des éléments tantôt expulsés en oblique dans la pièce, tantôt directement vers le canapé ! TOP !

Vous n'avez pas idée du nombre d'occasions de voir ces effets matérialisés dans le film, il suffit par exemple de prendre l'effet le plus utilisé qui est la projection d'étincelles, pour comprendre que l'on va se retrouver souvent chatouillé sur les avant-bras !

Ces effets 3D sont en plus intégrés à la perfection dans la narration, et mettent le spectateur aux premières loges, lorsque après une déflagration ou un entrechoc, on voit des projections violentes de débris et autres bris de verre vers le canapé.

Pour compléter ce tableau intense, ajoutez des séquences cultes de jaillissements permanents au milieu de la pièce, comme cette séquence de particules de lumières flottant partout dans la pièce, ou plus tard d'eau à différents endroits, tandis que la fumée volumétrique viendra régulièrement habiter l'intérieur de votre salle !

Une ultime remarque pour répertorier également un nombre important de jaillissement avant puis arrière de vaisseaux, qui traversent de manière expresse la salle (dans un sens ou dans l'autre), façon Avengers 3D par exemple.

Au final, une utilisation naturelle et brillante de la gamme de jaillissements qui renforce énormément l'immersion perçue par le spectateur.



1.
2.
3.
4.

mardi, novembre 18, 2014


.