Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test X-Men : Days of Future Past Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.





Note
4/5
Jaillissements :  
On vient de voir ensemble les effets de profondeur 3D et on se penche sur le registre des jaillissements.

Les premières minutes mettent la barre très haute : d'abord parce que le générique d'introduction est un hymne vivant aux effets de projection, constituant un des plus impressionnants de ces derniers temps, ensuite parce que les premières séquences nous entrainent dans des décors enneigés avec de superbes rafales de flocons dans la pièce en jaillissement ! On attend de voir la suite pour statuer car on se méfie toujours des démarrages sur les chapeaux de roue !

Globalement on trouvera un premier point très positif dans le film : l'utilisation assez régulière de débordements et jaillissements permanents hors du cadre.

Celle-ci concerne à la fois aussi bien les décors que les personnages en eux-mêmes ! On ne sera pas surpris du coup de voir régulièrement chaque minute des éléments de décors qui peuvent pointer à 1m, 1m50 voire même parfois 2m hors du mur de manière furtive pendant quelques transitions (1 à 2 secondes maximum).

Idem nos héros verront souvent leurs bustes, ou bras sortir de plus de 1m hors du mur dans notre salle de test 3D (pour rappel écran de 3,8m de large, et canapé placé à 4 mètres du mur) : certaines armes ou autres barres le feront également (et bien sûr les légendaires griffes de Logan).

En parallèle, on trouvera dans les séquences d'action une exploitation maîtrisée des effets de projections avec une pléiade de sorties d'écrans de débris, poussières, etc, dirigées tout droit vers le spectateur.

On retiendra aussi une superbe séquence de bullet-time à Paris, avec une balle qui se retrouve en jaillissement permanent à 1m50 hors du mur, ainsi que des bris de verre qui flottent au milieu de la pièce pendant plusieurs secondes.

Idem on aura de jolies séquences démonstratives avec des objets qui percent généreusement l'écran, comme des barres de métal par exemple.

Enfin on ne peut pas ne pas relever les superbes séquences top démo situées dans le présent autour de Storm, avec des tempêtes de neige bluffantes et des jaillissements permanents de flocons un peu partout dans la pièce !

D'ailleurs on trouve aussi dans le film une superbe séquence en slow motion avec un système anti-incendie qui se déclenche, et des gouttes d'eau disséminées partout dans la pièce : classe !

Au final une gamme de jaillissements bien exploitée, plutôt soft dans son traitement dans l'ensemble, mais qui apporte un soutien presque permanent à la narration pour renforcer l'immersion de manière crédible, et jamais de manière fake ou artificielle, et ça c'est le plus important !




1.
2.
3.
4.

samedi, octobre 04, 2014


.