Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Noé (Noah) Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.





Note
3,5/5
  Jaillissements :  
On vient de voir ensemble l'effet de profondeur 3D et on s'attaque à celui du registre des jaillissements.

Les dix premières minutes ne sont pas très démonstratives en la matière, et on relève principalement une séquence très réussie, avec du jaillissement permanent d'éléments de décors (rochers et verdure) à plus d'un mètre hors du mur, avec cependant un léger effet pop-up manquant un peu de naturel.

Tout ce que l'on peut trouver un peu autour, ce sont seulement quelques débordements 3D d'éléments assez peu significatifs dans l'ensemble. En gros rien de spécial à l'horizon sur les 20 premières minutes.

Il faut se montrer patient car bien plus tard, on a enfin droit à une séquence superbe en la matière, avec du jaillissement permanent pendant presque 1 minute de 2 tourterelles, qui s'affichent  à plus de 1m50 hors du mur de notre salle 3D, volant lors d'un magnifique travelling avant.

Ensuite, exceptés ces passages et quelques petites manifestations discrètes, on n'a pas grand chose à se mettre sous la dent concernant les jaillissements. De nouveau la patience s'impose !

Et la récompense vient au 2e acte après 1 heure de film : et quelle récompense ! Plus de  10 minutes de film cultes en 3D !

Bien étrange le positionnement 3D de ce film, car le registre des jaillissements ne prend vie que pendant ce laps de temps lors du 2e acte, et nous met une méchante claque visuelle !

Ce checkpoint du film @1:10:00 coïncide avec l'arrivée du déluge punitif du Créateur et le début d'une bataille homérique dans Noé 3D, digne du Seigneur des Anneau, et sonne le passage top démo du film !

En effet dans cette grande bataille où s'affrontent les méchants humains et les Watchers (des golems protecteurs issus d'Adam), on a un déferlement de jaillissements permanents et effets de projection de tout ce qui peut sortir hors du mur !

Lors des fracas et coups portés par les énormes golems sur les soldats envahisseurs, on peut voir ces hommes et les éléments de décors environnants voler littéralement en direction du canapé.

On ne peut pas décrire non plus le déluge de matière (poussière, rochers, cailloux) qui vient faire une balade dans l'espace de visionnage.

En parallèle, on a 10 minutes de pluie non stop matérialisée avec des jaillissements permanents top démo qui nous ont fait immédiatement penser à ceux de Pacific Rim 3D

Autant dire que cette séquence de combat est magnifique, et tranche littéralement avec le reste du film, car dans le 3e acte, la production préfère faire juste appel à de faibles débordements.

Juste après cette séquence, on a une 2e séquence énorme, principalement pour la profondeur 3D comme nous l'avons évoqué dans l'autre section, mais avec en soutien de jolis effets de jaillissements de lens-flares et de météorites dans l'espace, puis de poissons sur notre planète, lors de l'animation CGI de 3 minutes résumant toutes les étapes de la création de l'univers jusqu'à la vie sur Terre.

La fin du film (dernière demi-heure) retrouve son calme, avec de rares extensions hors de l'écran, comme quelques oiseaux qui font leurs virages en bordure d'écran. A noter également qu'on à trouvé parfois des flous sur des éléments de premiers plans.

Au final, une palette de jaillissement essentiellement concentrée au cœur du film, pendant le moment que tous les spectateurs attendent depuis le début du film : le déluge (et la bataille surprise). Mais quel passage ! Dommage que l'on ait pas un peu de rab avant et après car avoir une concentration de tous les effets sur 20 minutes est lourd à encaisser sur un film de plus de 2 heures...



1.
2.
3.
4.

mardi, juillet 22, 2014


0 Comments:

<< Home

.