Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Viy 3D Blu-ray 3D : Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4,1/5
Jaillissements :  
Après l'analyse de la profondeur 3D, voici la description des effets de jaillissements ! Premier constat, on trouve un bon niveau de débordements en fonction des séquences, avec des extensions naturelles hors du mur.

Mieux on a de nombreux passages cultes de jaillissements permanents, avec des sorties d'écran très démonstratives.

Premier exemple avec au début, une séquence au ras de l'eau d'un lac, avec le plan d'eau en jaillissement permanent jusqu'au milieu de la pièce !

Ensuite on a un travelling ascendant avec un tronc d'arbre qui part du canapé en travelling pour finir jusqu'au mur, puis une superbe séquence de jaillissement permanent de particules de cendre et jaillissements d'éléments de décors hors du mur de projection.

Ensuite pendant la séance, les sorties 3D restent plus naturelles, mais on bénéficie souvent d'un petit cadrage plus appuyé que les autres au détour des images.

Ensuite c'est vraisemblablement dans les scènes d'action comico-gore ou d'action qu'on trouve les plus beaux exemples du film sur le registre : à de nombreuses reprises, une femme démon se dirige vers le canapé, avec les bras tendu à la Sadako 3D avec des mains qui sortent de 2m hors du mur, au moins (avec un léger flou sur la partie rapprochée par contre dans les dernières secondes).

On trouve aussi pas mal de jaillissements permanents de fumées volumétriques et poussières au milieu de la pièce.

Plus tard on profite d'un effet de projection démentiel : un fruit qui est projeté jusque sur la tête du spectateur, fermeture des yeux par réflexe inévitable ! Un top effet 3D !

Plus tard une autre séquence excellente : un slow motion sur un lancer de hache qui finit sa course à 3m50 hors du mur : impressionnant mais surtout culte ! Réussi aussi 2-3 jaillissements d'armes à 1m50 hors de l'écran ! 

Un autre passage se montre assez exceptionnel : 20 secondes avec une invasion de corbeaux qui sabbat dans la pièce en jaillissements permanents, certainement l'un des meilleurs du genre jamais vu sur les jaillissements d'oiseaux.

Idem une longue séquence de plusieurs minutes se montre bluffante avec des petits angelots démoniaques ailés qui volent par dizaine de manière statique à 1m-1m50 hors du mur !

Lors des passages en forêt, il n'est pas rare d'avoir des branches d'arbres qui sortent généreusement hors de l'écran, ainsi que pas mal de sorties de têtes de chevaux à plus d'un mètre. Le mieux demeure les apparitions de dos du 'Viy' avec ses 7 cornes qui sortent de plus de 1m50.

Dans le dernier acte, on aura quelques rares manifestations ponctuelles de débordements ou jaillissements permanents d'intensité plus mesurée. C'est d'ailleurs vraiment le défaut de ce film : une concentration exclusive des jaillissements sur la 1ère moitié du film, tandis que la 2e heure est plutôt désertique comparativement (à part un court passage de braise et fumée à 3m en jaillissement permanent) !

Tout se terminera par le retour d'un superbe jaillissement permanent d'angelot à 3m, suivie d'une redite de séquence de mi-film (énorme d'ailleurs) : des jaillissements permanents arrière de dizaines de mains qui viennent prendre une âme !

Au final une première heure de film très démonstrative (quelques effets 3D vraiment top démo), et une 2e heure en demi-teinte et poussive sur le registre, avec un final bref mais bien sympathique ! Une note généreuse qui sur-pondère un peu la 1ère heure, histoire de marquer le coup et récompenser ce film qui essaye quand-même de sortir des sentiers battus à plusieurs reprises !



1.
2.
3.
4.

vendredi, mai 16, 2014


.