Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Thor 2 : Le Monde des ténèbres Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Jaillissements : 
Après la qualification des effets de profondeur 3D, on se penche maintenant sur les effets de jaillissements constatés dans le film.

Le décodage de la première demi-heure montre déjà que la production aime les débordements 3D et les petits jaillissements permanents, car sur un flux constant, on observera régulièrement des éléments de décors qui s'étendent légèrement hors du mur de projection (de 0 à 50 cm hors du mur).

De même on se réjouira d'avoir des personnages de premier plan qui s'affichent souvent généreusement à 1m hors du mur de projection en mode jaillissement permanent. Par contre on pestera sur le fait que la production mette également du flou sur les jaillissements de premier plan (exemple un buste flouté qui parle de dos...)

On ne coupera pas aux inévitables windows conflict liés à tous ces débordements 3D de personnages de premiers plans (uniquement les bustes en jaillissements, et le reste du corps coupés par les bord de l'image avec effet 3D mécanique court-circuité).

La poursuite du film nous montre à plusieurs reprises de très bons jaillissements permanents de bras (exemple ceux de Loki) qui sortent de plus de 1m hors du mur. Certaines armes pointeront un peu également hors du cadre.

On appréciera de nombreuses séquences avec des effets de jaillissement de particules réussies (neige, poussière, braise...) qui amplifient le réalisme 3D des décors.

Dans les séquences d'action on notera de nombreux effets de jaillissements furtifs de marteau lorsque Thor le lance avec force : cela occasionnera aussi quelques jaillissements arrière avec le retour du marteau en provenance de derrière le canapé.

Les combats avec le Vilain de service mettent en scène de superbes nuages de matière noire, ultra détachée et volumétrique, qui se répandent parfois un peu hors du cadre.

On notera aussi dans les combats de nombreux effets de projections de poussières, débris ou particules vers le canapé.

Au final rien d'exceptionnel sur le registre des jaillissements : c'est néanmoins une utilisation sobre mais efficace, et surtout constante dans le temps de cette petite palette de jaillissements, qui donne à ce film son principal agrément en 3D !

1.
2.
3.
4.

samedi, février 08, 2014


.