Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Percy Jackson 2 : La mer des monstres Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.



Bilan 3D :  
Percy Jackson la mer des monstres 3D vient compléter la longue liste de conversions 3D sorties cette année 2013 dans nos univers 3D. D'un coup d’œil éloigné, on pourrait juger que celle-ci remplit assez bien son contrat, mais si l'on passe à la loupe les différents effets 3D lors des différents actes, l'évaluation se montre bien plus contrastée qu'elle n'y parait. En effet la profondeur 3D, satisfaisante dans l'ensemble, commence sur les chapeaux de roue et dégringole assez régulièrement par la suite, la faute tout d'abord aux sempiternels flous d'arrière-plans, mais aussi à d'horribles choix artistiques qui mettent en scène une brume bleue 3D qui prend ses aises et occupent tout l'horizon, saccageant sans scrupule l'effet de profondeur. Heureusement ces 2 parasites techniques lâchent souvent du lest, et permettent dans ces moments d'apprécier une bonne profondeur 3D, notamment lors de certaines séquences en extérieur (forêt), voire une très bonne profondeur 3D lors de nombreuses et savoureuses séquences en pleine mer. A noter qu'après ce retour en grâce à mi-film, le 3e et dernier acte glissera progressivement vers les faiblesses techniques pointées auparavant, et se montra sans conteste le moins impressionnant des 3. Pour les jaillissements, le constat est plus favorable, car ceux-ci sont déjà beaucoup plus homogènes sur la durée, et s'illustrent sur les différentes composantes : même si aucun effet 3D véritablement top démo n'est à répertorier dans ce film, on appréciera régulièrement des jaillissements permanents d'éléments de décors, de bustes ou bras de personnages, et d'objets (glaives, flèches...). Quelques rapides jaillissements permanents de particules (cotillons ou pluie) viendront s'ajouter, tandis que de nombreux effets de projection d'eau en direction du canapé parviendront à agrémenter positivement le visionnage 3D. Petite rectification par rapport à ce que nous venons de dire, car un seul effet 3D nous a bluffé dans le film : une magie qui se matérialise en une colonne d'air de 100 mètres qui s'étire et se projette violemment à 3m50 hors du mur en direction du canapé, nous enveloppant littéralement tel un ouragan, se montre incroyablement réussie, et parvient à donner l'illusion attendue qu'on est en plein dans l'axe. Au final une conversion 3D comme de nombreuses autres cette année, qui souffle le chaud et le froid, qui donne également des sueurs froides pour trancher définitivement sur sa note globale 3D, ici un 3,5/5 sans réelle surprise ! Notre dossier 3D en cours de finalisation sur les 20 meilleurs Blu-ray 3D sortis en 2013 ne sera pas chamboulé après l'arrivée de ce petit dernier prétendant, et peut dormir tranquille en attendant de vous être prochainement présenté sur Halluciner.fr !
Franck L.
LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Un effet de profondeur 3D satisfaisant dans l'ensemble
Les séquences en mer qui proposent une très bonne profondeur 3D et hauteur 3D
Le détachement 3D se montre efficace uniquement sur les plans rapprochés
De nombreux débordements et jaillissements permanents d'objets, éléments de décors, ou personnages (bustes, bras à 1m hors du mur)
De rares séquences  de jaillissements permanents d'éléments (cotillons, pluie au milieu de la pièce)
Les effets de jaillissements de brume et fumées volumétriques très réussis : mention spéciale pour le cyclone d'air qui se projette à 3m hors du mur et touche le canapé !
De nombreux effets de projection d'eau vers le canapé


La présence de flou sur les arrière-plans dans une grande partie de plans
L'effet de profondeur 3D qui chute régulièrement à cause de la brume artistique qui sévit dans de nombreux environnements extérieurs (mais aussi intérieurs) du film
Les passages sombres qui nuisent à la lisibilité 3D : le 3e acte du film plutôt décevant
L'impression parfois de regarder un film en 2D
Le format 2.35














1.
2.
3.
4.

dimanche, décembre 01, 2013


.