Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Turbo Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.



Bilan 3D :  
Nouveau Dreamworks 3D à tenter sa percée en cette fin d'année, Turbo 3D commence son aventure 3D dans les premières minutes sur les chapeaux de roue pour ralentir méchamment à l'image de sa condition d'escargot dans la suite de l'aventure, avec des éléments 3D positifs et d'autres fortement négatifs. Que s'est-il passé pendant la projection 3D ? C'est le flou dans ce film ! Non pas qu'on ne sache pas suivre le fil de l'intrigue, nous parlons ici du vrai flou, celui qui fin 2013 est toujours une hérésie dans un film 3D, et à plus forte raison dans un film d'animation D. De quel flou parle t-on ? De celui sur les arrière-plans ! Même si nous détestons chez Halluciner.fr ce fléau du siècle 3D, nous faisons régulièrement montre d'indulgence lorsqu'il est utilisé avec parcimonie, et surtout noyé dans une majorité de plans à la profondeur 3D envoutante. Dans Turbo 3D ce n'est pas vraiment le cas. Après une introduction 3D très réussie avec des plans aériens et travellings 3D qui charment avec leur profondeur 3D top niveau, le film se ratatine rapidement à cause de ce flou qui sévit sur les 2/3 des arrière-plans : ok quand cela touche des plans rapprochés, on en a désormais l'habitude dans les films 3D, mais pas dans les plans larges ! Cela n'a pas de sens de boucher l'horizon 3D d'un plan large ou aérien, en forçant bêtement le focus sur les éléments de premier plan. C'est vraiment dommage de la part de Dreamworks de casser le potentiel 3D magnifique de ce film, car à de rares moments, on arrive à se prendre quelques plans avec une profondeur 3D et détachement 3D exceptionnels, à l'image du dernier acte qui renoue avec le succès technique 3D, et donne un aperçu de ce que le film aurait pu être.
Heureusement qu'en parallèle, les débordements et jaillissements s'activent en douceur, mais de manière presque permanente et équilibrent le manque d'horizon 3D en proposant des extensions d'écrans très agréables et parfaitement intégrées. Au programme de nombreux jaillissements permanents d'objets de décors, d'escargots ou objets à 1m hors du mur de projection, et à de rares moments quelques sorties d'écran qui peuvent même atteindre les 1m50 hors du cadre (bras, escargots, voitures, roues, ou éléments de décors). On appréciera tout particulièrement l'intégration d'un effet 3D qui fait sensation : la trainée en halo bleu de Turbo à chacun de ses déplacements supersoniques, matérialisée en jaillissement permanent de particules vers le canapé. Enfin, quelques superbes jaillissements permanents d'effets météo ou d'éléments viendront parachever le tableau : on retiendra à 2 reprises 2 superbes séquences de cotillons lancés au milieu de la pièce.
Au final un spectacle 3D qui frôle la correctionnelle et le 3,5/5 en note globale 3D à cause de cette profondeur 3D pas franchement au niveau des standards du marché, mais qui se retrouve sauvé in extremis par des débordements et jaillissements permanents de très bonne qualité qui, malgré leur douceur d'intensité, savent se faire régulièrement remarquer par leur quantité et leur omniprésence hors de l'écran. Sans surprise, dans nos sélections 3D de fin d'année, ce ne sera pas ce Turbo 3D que nous recommanderons en premier choix, d'autres concurrents sortis depuis 1 mois méritent définitivement vos faveurs en priorité.
Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Un effet de profondeur 3D satisfaisant sur la durée du film
Quelques rares plans panoramiques ou aériens avec une excellente profondeur 3D et hauteur 3D
De nombreux débordements et jaillissements permanents d'éléments à 1m hors du mur (escargots, décors...
De superbes jaillissements permanents de particules (cotillons qui flottent à 2 m hors du mur...)
De nombreux débordements et jaillissements permanents d'éléments à 1m hors du mur (escargots, décors...
Un effet de jaillissements 3D très réussi : la trainée en halo bleu du héros qui sort en direction du canapé
Quelques effets de projection très réussis : étincelles, débris, eau...


Trop d'abus de flou sur les arrière-plans : un vrai massacre
La profondeur 3D qui trébuche sur les 2/3 du film à cause de ces flous qui voilent l'horizon
Un manque de jaillissements très prononcés pour compléter le tableau agréable des jaillissements
Le format 2.35








1.
2.
3.
4.

vendredi, novembre 01, 2013


.