Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Planes Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Jaillissements : 
Après le tour d’horizon complet fait sur l’effet de profondeur 3D, il est intéressant de se pencher désormais sur le registre des jaillissements 3D.

Le premier quart d’heure se montre relativement instructif en la matière, puisque, à l’exception de quelques débordements 3D express d’avions hors de l’écran, on ne trouve rien de significativement marquant à relever.

La poursuite du film déroule le même constat, qui, on va se l’avouer, se révèle être une grosse déception dans ce film.

En effet de manière générale, le film n’exploite pratiquement pas le potentiel des jaillissements permanents sur les avions, or c’est d’autant plus regrettable que le concept du film était parfaitement adapté à faire jaillir régulièrement des avions au milieu de la pièce, ou à minima des ailes hors du cadre.

Pourtant presque rien de tout ça ne se produira, et il suffit de revisionner quelques extraits du merveilleux documentaire 3D Imax Avions de légende 3D, pour imaginer ce qu’aurait pu, ou plutôt ce qu’aurait du être Planes 3D au niveau des jaillissements.

Maintenant en passant encore plus à la loupe les effets 3D de planes, on remarquera quand même quelques petits effets furtifs de jaillissements permanents d’avions lorsque ceux semblent traverser en un éclair la pièce. Mais ils sont tellement rapides ou peu intenses qu’on a plus l’impression d’avoir affaire à des débordements éclairs que des vraies sorties d’écran, ce qui donne un petit parfum d’arnaque à l’ensemble.

Heureusement certaines séquences nobles, qui se comptent sur les 2 mains viendront faire rapidement le spectacle.

On notera principalement une séquence mémorable de traversée en mer en pleine tempête, avec de superbes effets de jaillissements 3D sur les effets météo, avec la pluie qui vient inonder toute la pièce.

Dans ces séquences de tempête, on notera même à un moment du jaillissement arrière de pluie, qui donne l’impression lors des travellings inversés que la pluie provient de derrière le canapé.

A un autre moment, on appréciera de rapides bons effets de nuages 3D volumétriques qui s’étendent un peu hors du mur.

L’autre magnifique séquence demeure lorsque des cotillons s’affichent en jaillissement permanent au milieu de la pièce, à l’occasion d’une séquence de liesse sur le stadium : le rendu 3D appliqué est d’un niveau rarement atteint à date.

Ajouter 1 ou 2 séquences avec de légers débris qui sont projetés vers l’écran, tout comme de l’eau qui vient éclabousser le canapé, et c’est à peu prêt tout ce que vous trouverez dans ce film 3D.

1.
2.
3.
4.

jeudi, novembre 07, 2013


.