Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test La Petite Sirène Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.



Image & profondeur :
Premières minutes déroulées, et premier coup d’œil concernant en premier lieu la plastique de l'image : c'est beau et coloré, même en 3D. Le passage en 3D n'altère en rien la superbe palette colorimétrique originale, les contrastes sont très bons, les noirs redoutables, et le piqué très agréable, le travail de restauration fait sensation et ravira les fans de la première heure.

On attaque ensuite le nerf de la guerre, l'effet de profondeur 3D. Pour être honnête, on est toujours un peu sceptique lorsqu'il s'agit de conversion 3D portant sur un film aux graphismes et scènes conçus fondamentalement en 2D. Mais depuis les réussites des équipes Disney lors des portages 3D du Roi Lion 3D et de La Belle et la bête 3D, le capital confiance remonte fortement, et accentue l'impatience de voir comment ils se sont débrouillés cette fois-ci.

On peut déjà dire que l'univers aquatique, 100% propice aux univers 3D a certainement facilité un peu la tâche car l'effet de profondeur est très agréable sur toute la durée du film. On peut même dire qu'il oscille régulièrement entre le satisfaisant et le bon.

Premier point, le détachement 3D entre les personnages, les objets et les décors est très réussi, permettant une très bonne perception des différents niveaux de calques et couches intermédiaire sur les scènes, et des distances qui séparent les éléments.

Certains plans 3D laissent parfois même rêveur, car on se surprend à admirer pendant 5 secondes une scène digne d'une carte postale 3D, avec des couleurs et un caché artistique qui magnifient l'ensemble.

Évidemment si l'on compare objectivement aux productions de film d'animation 3D de dernière génération, en particulier les leaders, cette conversion n'a pas vocation à tenir la comparaison, car malgré des dessins nets, subsistent souvent des arrière-plans uniformes, ou sans détails, qui n'exploitent pas à 100% le potentiel de cette bonne profondeur 3D constatée regulièrement.

De même, le film s'en sort plutôt bien sur sa capacité à générer une illusion de volume 3D autour de calques fondamentalement 2D, et on oublie régulièrement l'artifice. N'en demeure pas moins que de nombreuses séquences évoquent l'effet livre pop-up, accentué par l'excellent détachement entre les calques.

Heureusement un liant technique permet de réunir habilement tous ces éléments 2D au sein d'une scène qui respire souvent la 3D, les effets de bulles qui se manifestent un peu partout, et qui donnent souvent un boost global à la spatialisation de l'ensemble.

Un travail de conversion 3D satisfaisant sur l'effet de profondeur et détachement 3D, surtout compte tenu du matériau 2D de départ. Néanmoins on reste quand même très loin du rendu 3D d'une des meilleures conversions 3D Disney à date, celle du très bon La belle et la Bête 3D !


1.
2.
3.
4.

samedi, octobre 05, 2013


.