Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Gamer Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.



Bilan 3D :
Gamer 3D met en scène une sympathique fiction d'anticipation sur les univers virtuels, jeux vidéo et autres réseaux sociaux, avec des décors souvent sophistiqués, au sein d'un univers qui se montre complétement déjanté ! Le héros de Dexter se prête plutôt bien au jeu dans son rôle du fou décérébré. En ce qui concerne sa réalisation 3D, elle se montre satisfaisante sur une de ses 2 composantes primaires : la profondeur 3D, bien que d'un niveau globalement assez hétérogène pendant le visionnage, la faute à une conversion 3D traditionnelle qui n'évite pas les travers classiques de nombreux autres contenus 3D convertis. Ainsi lorsque les plans sont larges et lumineux, on a droit à une belle profondeur 3D de bonne intensité, de même pour les intérieurs lumineux. Par contre dès que la luminosité chute, l'effet de profondeur 3D chute aussi mécaniquement. De même les plans rapprochés abusent de flou, non seulement sur les arrière-plans, mais aussi sur le premier plan (lors de focus sur un personnage de 2e plan). En parallèle le détachement 3D se montre satisfaisant au global. On appréciera aussi que le film évite assez bien le dernier grief classique dans les conversions 3D : l'effet de 3D artificiel et truqué. On réalise rapidement la nature convertie du film, mais le rendu 3D plutôt soft évite d'en faite des tonnes, et par conséquent échappe aux effets 3D démesurés qui paraissent truqués. Sinon on notera que la mise en scène trop dynamique, et le montage parfois chaotique dans les scènes d'actions de réalité virtuelle, empêchent d'avoir le temps de prendre la mesure de la profondeur 3D présente dans ces moments. Les possesseurs de yeux de lynx 3D remarqueront aussi que certains détourages 3D manquent de finesse (contours de cheveux ou de vêtements un peu grossiers...)
Enfin dans le registre des grosses déceptions, le film fait l'impasse complète sur toute la gamme possible d'effets de jaillissements, signifiant que même les petits débordements 3D ne seront jamais exploités, faisant en sorte qu'aucun élément ne sorte jamais de l'écran. C'est vraiment dommage car les nombreuses mises à mort dans ce film (plutôt gore), auraient pu bénéficier d'effets de jaillissements pour renforcer le réalisme : or ces projections de sang seront inéluctablement stoppées net par la surface de votre écran, ou de votre mur de vidéoprojection. Pour ce premier produit de conversion 3D issu d'un nouveau partenariat entre Lionsgate et le géant coréen Samsung misant sur un vaste programme de conversion 2D-3D, le résultat se montre vraiment honorable, bien que peu ambitieux à l'arrivée ! On espère que les prochains rejetons 3D hériteront à la fois d'une profondeur 3D constante en intensité et dans le temps, et d'une vraie gamme d'effets de jaillissements intégrés à postériori !
Franck L.

LES PLUS (+)
LES MOINS (-)

Un effet de profondeur 3D et de détachement 3D satisfaisant dans l'ensemble
Un bon effet de profondeur 3D lors des séquences lumineuses (plans larges ou en intérieur)

 




L'effet de profondeur 3D en forte baisse dès que la luminosité diminue (fréquent)
Du flou sur les arrière-plans et même parfois sur les premiers plans lors des plans rapprochés
De rares séquences en plans larges qui ont un rendu 3D un peu truqué
Aucun effet de jaillissements ni débordements 3D dans le film !



1.
2.
3.
4.

lundi, mai 27, 2013


.