Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Planete Dinosaures Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Jaillissements : 
En effet après l'énorme déception sur le rendu de profondeur, on se retrouve vite fait d'ailleurs à oublier ce défaut majeur, car le blu-ray 3D fait littéralement le show sur les jaillissements.

Le film opte pour le même positionnement que l'excellent Dino King Blu-ray 3d, c'est à dire une exploitation centrée à 100% sur une seule catégorie de jaillissements : les jaillissements permanents de cous et têtes en dehors de l'écran.

Ainsi au moindre prétexte de caméra rapproché, on se retrouve à découvrir un dinosaure envahir littéralement l'espace de visionnage, avec une tête qui transperce l'écran, et s'approche progressivement à proximité du canapé, avec des sorties fréquentes de 2 à 3 mètres du mur dans notre salle de tests 3D.

La 1ère minute de visionnage met d'ailleurs le paquet car on bénéficie de 4 jaillissements permanents de gueules de dinosaures à 3 mètres du mur, de superbes gros plans parfaitement cadrés, qui permettent d'exprimer parfaitement ce type d'effets out.

On notera ensuite qu'en fonction du rythme du documentaire, les jaillissements se feront plus ou moins présents, mais à mi-film et vers la fin du film, ils sauront se montrer bien présents.

Une 10 de ces séquences de 5 secondes pourront constituer aisément des séquences top démo pour les fans de jaillissements prononcés. On saluera au passage la très grande maîtrise des cadrages qui savent éviter les problèmes de windows conflict 3D : ainsi tous les éléments jaillisants ne touchent jamais le moindre bord d'écran, permettant d'engendrer une illusion visuelle 3D optimale.

On appréciera aussi l'aspect technique de jaillissement permanent appliqué systématiquement sur les fenêtre 3D scientifiques qui enrichissent le documentaire en permanence : des vidéos incrustées dans des écrans mobiles viendront toujours s'afficher en jaillissement en plein milieu de la pièce, ce qui se montre toujours plaisant pour compenser par moment de longues minutes sans jaillissements de dinosaures.

En revanche on regrettera que les autres types de jaillissements ne soient pas vraiment exploités, avec peu de débordements (léger niveau permanent), aucun effet de jaillissement type projection, et une maigre séquence de 10 secondes de jaillissements sous l'eau plutôt mitigé, et un effet de pluie jaillissante traité de manière minimaliste.

1.
2.
3.
4.

samedi, mars 23, 2013


.