Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test John Carter Blu-ray 3D / Image & Profondeur 3D


1.
2.
3.
4.



Image & profondeur :
Au préalable il faut rappeler que Stanton a préféré pour son 1er film d’aventure esquiver l’utilisation technique et contraignante de caméras 3D. La 3D a donc été traitée en post-production. Que les sceptiques se rassurent, le traitement de ces effets se révèle impressionant. Évidemment il faut admettre que le film usant en majorité d’images numériques autour de quelques personnages réels, cela a simplifié la problématique dans l’ensemble et permet un résultat très respectable. En effet, la profondeur est bonne pendant tout le film, voire surprenante sur de nombreuses scènes : la post production de celle-ci a pousse par moment les perspectives des plans lointains à un très bon niveau. Les Paysages de Mars apparaissent souvent gigantesques (à d'autres moments très plats), et cette profondeur de champ impactante célèbre la beauté des décors. Encore plus impressionnant demeure le niveau de détachement entre les personnages, objets et décors. Il est véritablement un des plus impressionnants à ce jour : il suffit de voir les hordes de Tharks, dans les scènes de combats au sol ou massés dans les tribunes de l’arène pour réaliser l’extrême précision de ce détachement : on prend conscience d’une infinité de plans intermédiaires et calques étalés jusqu’à l’horizon, et on est capable de percevoir naturellement et sans artifice la distance spatiale entre chaque personnage et objet. Depuis Raiponce 3D (autre Disney) et Avatar 3D, je n’avais pas ressenti aussi fortement cet effet. Les scènes de vol ou de combats entre vaisseaux spatiaux impressionnent aussi par leur niveau de détail et détachement dans des décors qui n’en finissent plus. Pour finir une balade en pirogue 3D dans les canyons martiens va vous rappeler inévitablement la beauté de scènes homologues dans le superbe IMAX Grand Canyon 3D. En résumé, toutes les scènes qui relèvent du 100% numérique montrent souvent une très bonne maîtrise de la profondeur, celles livrées sans artifice de post-production se montrent un peu plus fades.

1.
2.
3.
4.

samedi, mars 23, 2013


.