Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test The Hole Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Jaillissements : 
Tout d'abord on constate que le film use de nombreux débordements : visages, mains, éléments de décors du 1er plan qui s'étendent très souvent dans votre pièce (bibelot, décoration, objets...). Les caméras se promenant dans la maison mettent régulièrement en avant le 1er plan en débordement prononcé (mention spéciale pour les séquences dans l'atelier de lampes, avec de très nombreux débordements des lampes et abat jours, voire en mode jaillissement permanent sur quelques longues secondes).

Le film exploite ensuite de manière efficace quelques effets de jaillissements idéalement placés pour servir au mieux l'impact de la narration et divertir idéalement le spectateur : ces effets de jaillissements sont toujours insérés avec beaucoup de justesse et leurs effets font souvent mouche. La scène où Lukas est allongé dans son lit et lance vers la caméra une balle de baseball est très réussie. Mais la véritable scène culte de jaillissement permanent du film se situe lorsque nos jeunes héros descendent un caméscope accroché à une corde, dans le trou de la trappe du sous-sol de la maison : la caméra est alors en contre-plongée et filme d'en bas, montrant le caméscope qui descend progressivement, sortant de votre mur petit à petit, pour flotter en plein milieu de la pièce, une scène ultra-réaliste compte tenu de la luminosité centrale qui se dégage de la pénombre en périphérie.

De même on se réjouira de profiter des meilleurs effets à date de jaillissements de faisceaux lumineux lorsque nos 2 héros tendent à un moment leurs lampes torches en direction du spectateur : le niveau du blanc est tellement puissant tel un halogène que ces torches aveuglent littéralement, et qu'on se retrouve mécaniquement à tourner la tête de côté pour les éviter. Ce type d'effet dépasse même celui de l'effet de torche aveuglante lors de la scène dans Avatar 3D où Jake survit à sa première nuit sur Pandora et aux attaques féroces nocturnes avec sa torche de fortune.

Une autre scène plus tard, illustre une attaque dans la piscine, avec un traitement 3D en surface et sous l'eau qui se révèle exemplaire et très immersif, digne des séquence sous-marines dans Shark 3D et identique à l'excellente scène de la piscine dans Destination Finale 4 3D, avec effets de sillons, bulles et éclaboussures généreuses et coulée d'eau sur l'objectif en mode jaillissements permanents.
De même lors du final dans le monde parallèle, des effets de jaillissements permanents de nappes de brouillard qui sortent de votre mur renforcent la spatialisation de cet univers irréel. 2-3 plans sont même suffisamment beaux pour rappeler l'esthétique de Hugo Cabret 3D.

On notera aussi dans le film à plusieurs reprises l'exploitation de jaillissements permanents de particules flottantes très réussis, notamment avec des morceaux de mousse et peluches volantes lors d'une séquence de combat avec la poupée, puis avec des particules de plâtre et poussières lors de la descente dans le monde parallèle, ainsi que des débris tourbillonnant dans l'espace de votre pièce pendant la destruction de décors !

Ainsi le film usera habilement tout le long de la narration d'effets de débordements assez importants, complétés par quelques jaillissements (clous qui foncent vers vous, armes, corde qui dépasse, objets projetés, zoom sur une poignée de porte qui se retrouve au milieu de votre pièce etc...) à intervalle assez espacé pour essayer de vous divertir sur la durée : jamais excessifs, tous ces effets s'inscrivent dans la douceur "Cameronnienne" et s'apprécient pour leur valeur additionnelle. Une note généreuse de 4/5 qui peut pencher vers le 3/5 pour ceux qui espèrent des jaillissements de type "projections" (il n'y en quasiment pas), puisque ce film use essentiellement de jaillissements type "débordements", soutenus par des jaillissements de type "permanents" avec effets d'objets flottants au milieu de la pièce.

1.
2.
3.
4.

samedi, mars 23, 2013


.