Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

Test Asterix & Obelix Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.



Jaillissements : 
Après avoir constaté une bonne profondeur 3D dans l'ensemble avec quelques variations d'intensité dans les 2 sens, on se penche sur la réalisation technique des effets de jaillissements.

Tout d'abord le film exploite un léger niveau de débordement, occasionnel et non pas constant, sur les visages des protagonistes. Il exploite aussi un certain niveau de jaillissements permanents sur ces mêmes visages et bustes.

Cela pourra surprendre de voir que par moment un visage a été tiré au sort par l'équipe de production pour ressortir en jaillissement permanent de 1,5 mètre hors du mur de projection, alors que les visages affichés auparavant et juste après le seront juste avec un effet de profondeur. Un effet de focus certainement.

On s'attend ensuite dans ce film de distraction à bénéficier de nombreux effets de projections : il n'en est hélas rien. En effet sur le registre précis des effets de projections, on n'aura que très peu l'occasion d'en bénéficier. 

Pourtant les occasions ne manquent pas dans le film avec toutes sortes de projectiles, baffes, menhirs projetés dans les airs, mais tout se déroulera derrière le mur, et rien ne viendra vous perturber sur le canapé.

Mais le film se rattrape heureusement grâce au même registre des jaillissements permanents. Le premier exemple réussi se déroule au début du film, avec la flotte romaine qui fonce vers le drakkar viking et le transperce intégralement : ce moment est vraiment très réussi car l'impression que le bateau traverse l'écran et fonce vers le spectateur est hautement authentique.

Malheureusement ce genre d'effets est très rare dans le film. La vraie séquence 3D récurrente et réussie dans le film sur les jaillissements permanents se matérialise à chaque prise de potion par une personne : l'effet 3D associé est très réussi, avec le buste du sujet qui sort d'un coup de manière frénétique de 2 mètres hors du mur de projection, et qui s'ensuit systématiquement d'un jaillissement permanent de particules de braise un peu partout dans la pièce.

C'est à peu près tout sur ce registre dans le film. On notera enfin une sortie du mur réussie d'un gros os de viking à 2 mètres hors du mur avec un bon niveau de détail, et 1 ou 2 autres dans le même genre avec d'autres objets, moins réussies car avec des textures floutées de prêt.

1.
2.
3.
4.

samedi, mars 16, 2013


.