Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Wonder Woman 1984 Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4,2/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

C'est de nouveau une bonne pioche dans ce film ! Même si la dotation se montre ponctuelle et mesurée en terme de quantité ou d'intensité, on appréciera qu'elle s'intègre toujours parfaitement à l'action, avec quelques très belles envolées marquantes !

Tout d'abord le film use d'un niveau honorable de débordements et de jaillissements permanents : une partie des premiers plans sont poussés en dehors de l'écran, de 50cm à 1m et cela concerne souvent des objets ou des bustes.

On a par exemple des séquences de foule un peu forte en intensité avec tous les déplacements du premier plan à plus d'1m50, bustes latéraux ou de dos : forcement on a des windows conflicts avec des personnages tronqués et coupant les bords puisque zoomés à mort mais peu importe au moins cela sort de l'écran !

Et puis il y les jaillissements d'écran qui marquent plus et que l'on retient, dont quelques séquences top démo : prenons par exemple une séquence sur le quai d'un métro, avec le train qui surgit en jaillissement permanent sur le côté droit de la salle et qui traverse rapidement toute la salle en oblique ! Très bon cela !

On a ensuite les séquences d'action au lasso magique qui font la part belle aux jaillissements permanents ou projections selon la vitesse d'apparition : super de voir furtivement le lasso venir faire des boucles en plein milieu de la pièce, voire lécher le spectateur (sur une TV 3D il va falloir bien se mettre à 1m50 de l'écran pour tout capter).

Une autre séquence top démo : un travelling jaillissements en vol dans le ciel en traversant des centaines de feux d'artifice qui explosent au milieu de la pièce, et qu'on a l'impression d'esquiver avec la tête !

Cela fait penser ensuite à pas mal de séquences de brumes, nuages ou fumées qui peuvent parfois sortir à plus de 2m50 de l'écran (canapé positionné à 3m50 de la base) et qui brouillent bien la vue ! Immersion garantie !

On a aussi une séquence de tir en bullet-time avec la balle qui se déplace dans le décor pendant qu'elle reste flottante et encrée au milieu de la pièce dans les airs !

On trouve aussi quelques passages avec des projections de débris, éclats de bois et autres lors d'explosions.

Idem avec des jaillissements permanents de bulles lors d'une séquence aquatique avec Diana !

Au final une palette simple; efficace et agrémentée de petits moments de bravoure rares et dont il faudra profiter très rapidement.



1.
2.
3.
4.

jeudi, mars 25, 2021


.