Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Spider-Man : New Generation Blu-ray 3D / Jaillissements 3D


1.
2.
3.
4.


JAILLISSEMENTS 3D :

Note
4,3/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Globalement la palette se montre efficace en la matière, jamais très intense en terme de sorties d'écrans sur les séquences narratives, mais très visible et présente par contre dans les séquences d'action.

Ce qui marque vraiment dans le registre, c'est l'intégration toujours très fine et délicate des jaillissements dans la pellicule : on ne donne pas dans l'effet gadget et tout sert de manière efficace.

Bon certes il en manque pas mal sur la durée pour faire de ce film une expérience marquante en terme de jaillissements, car même si on trouve un peu de débordements par-ci par-là en dehors des scènes d'action qui tabassent bien, la majorité des utilisateurs ne les verront pas sur TV 3D car il faut bien 3m de base pour bien les détecter.

En effet quand ça sort juste de quelques centimètres, difficile de bien les percevoir, surtout vu le montage nerveux du film. D'ailleurs sur au moins la moitié du film, il n'y absolument rien à voir en la matière. Vous êtes prévenus. Par contre lors de séquences de combats stratégiques, on  en prend plein les yeux et c'est là que le film surprend positivement !

Mais reprenons : il faut attendre 20 minutes après le début du film pour avoir les premiers jaillissements : des oiseaux qui s'envolent.

Plus loin on a des effets de particules au milieu de la pièce. Puis quelques débordements du héros qui sort de l'écran.

C'est dans le premier combat du film qu'on a des vrais jaillissements avec effets de projection, débris projetés, toiles etc...

Puis cela se recalme. A mi-film on a une séquence superbe de jaillissements permanents de flocons qui donnent dans l'ultra artistique !

On aura aussi pas mal de travellings jaillissements dans les déplacements, avec des effets de vitesse matérialisés par des traits obliques en jaillissements !

Le meilleur jaillissement du film arrive avec la séquence du bouquin boomerang qui arrive jusque sur le canapé.

Puis on attend enfin le combat final et là on en prend enfin pour son grade avec une centaine d'effets de jaillissements, bris de verre, filin projeté, personnages au milieu de la pièce etc... et clap de fin !




1.
2.
3.
4.

mercredi, mai 01, 2019


.