Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Thor Ragnarok Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
5/5
Bilan 3D :
Dès sa naissance, la franchise Thor a souffert de sérieux handicaps pour sa vie 3D avec des premiers pas plutôt médiocres et des effets de profondeur 3D relativement misérables : c'était en 2011 et on pouvait éventuellement dégainer l'atout 'indulgence' car nous étions dans les prémisses de la grande épopée de la 3D que nous avons tous connue par la suite ! Pourtant 3 ans plus tard sortait Thor 2 : Le Monde des ténèbres 3D en 2014, et le cahier des charges n'évoluait que très peu avec une profondeur 3D toujours en souffrance, mais des jaillissements qui se libéraient progressivement. Cela a toujours été un mystère chez Marvel, car pendant que Thor représentait l'éternel petit canard boiteux du catalogue 3D de Marvel, la franchise Avengers, elle, était mise sur orbite dès le premier opus avec une très belle conversion 3D ! Même Captain American premier du nom a fait très bonne impression lors de sa première arrivée en 3D ! Alors c'est quoi le problème avec Thor 3D ? Alors historiquement, la franchise navigue traditionnellement dans des environnements ultra obscurs, et quand on connait la difficulté de bien maîtriser ce type de contraintes techniques pour la 3D, on n'est pas surpris que jusqu'à présent cette franchise fasse profil bas en 3D ! Nous voici maintenant à un tournant éventuel de la saga, car 4 ans ont maintenant défilé depuis le 2e opus, et voici l'itération 3D de la dernière chance pour Marvel ! Alors cela donne quoi Thor 3 3D ?

Une véritable résurrection en 3D et certainement le scoop du premier trimestre 2018 ! On commence par la profondeur 3D bien évidemment ! Dès les premières minutes, on sent que l'eau a coulé sous les ponts car on trouve un combat dans un environnement obscur de type grotte et pourtant la lisibilité 3D est exceptionnelle, les arrière-plans sont parfaitement détachés avec un très bon volume ! Les plans larges de nuit irradient, les plans semi-larges luisent également et même les plans rapprochés en obscurité ne donnent pas dans la bouillie de pixels trop floutés. On n'avait pas vu une telle 3D de nuit depuis le top démo 2017 Disney La Belle et la Bête 3D qui a rendu une des plus belles copies de l'histoire sur le rendu de 3D en pénombre ! Diable, Thor a mangé du lion et cette conversion 3D tabasse fort ! Car si pour la première fois dans la franchise on découvre une parfaite maîtrise de la spatialisation 3D dans la pénombre, on imagine à peine le rendu 3D que l'on va découvrir dans tous les environnements de jour ! Claque programmée, et claque délivrée ! Les plans larges sur les villes, canyons ou en bordure d'océan sont tout simplement magnifiques : on est surpris d'un tel niveau de détail mis en volume 3D jusqu'à l'horizon. Avec du recul on comprend que Marvel a opté pour la même qualité de conversion 3D que le dernier top démo 2017 Doctor Strange, avec une profondeur 3D admirable sur les 2H du film ! C'est typiquement le type de profondeur 3D où l'on sait d'avance qu'à l'exception d'une contre-performance des jaillissements, le film est déjà quasiment garanti d'obtenir un 5/5 à l'arrivée en note finale 3D. Préparez-vous à avoir régulièrement la berlue devant les distances d'affichages incroyables des innombrables salles, coursives, halls ou tunnels ! Ceci dit vous serez également surpris de devoir chercher à la loupe dans le film les rares flous sur les arrière-plans : comme quoi c'est possible de les éradiquer ! Mention spéciale pour les combats dans l'arène vs Hulk qui proposent aussi une immersion délirante !

Et les jaillissements dans tout cela ? Efficaces, furtifs mais bien présents sur la durée ! Thor 3 renforce la dotation du 2e opus, et mise sur une exploitation efficace (même si souvent express dans les durées d'affichages) d'une bonne gamme de jaillissements. On profite déjà d'un très bon niveau de débordements et de jaillissements permanents d'éléments de premiers plans à 1m50 hors du mur (mains, objet, arme, buste) etc... Puis les intensités se renforcent avec un paquet de sorties d'écrans à plus de 2m, ce qui correspond au milieu de la pièce. On aura aussi un festival d'effets de projections lors des collisions ou explosions. On appréciera la multitude de passages ou les héros nous bondissent dessus littéralement : effet top démo garanti. Par ailleurs on trouvera aussi une jolie palette d'effets de jaillissements arrière lors de nombreux scènes d'action ! A noter aussi une autre séquence impressionnante lors de la traversée du vortex avec des effets lumineux de jaillissements magnifiques ! Ne ratez pas non plus le combat final avec des dizaines de harpons qui traversent la salle, un Hulk ou un vaisseau qui flottent au milieu de la pièce pendant de longues secondes ! Au final si vous y prêtez bien attention, vous verrez une sacré dose de jaillissements distillés tout le long de la pellicule, effets 3D qui s’intègrent toujours bien à la narration et ne dénotent jamais avec une intensité surfaite ou trop accentuée ! Un modèle d'équilibre et de rythme digne des meilleurs Marvel 3D !

Au final quel plaisir de découvrir un Thor 3 3D complétement transfiguré : prenez le rendu 3D de Doctor Strange 3D, changez les personnages et le visuel de boite et vous obtenez ce premier top démo 3D du 1er trimestre 2018, réel tour de force 3D car le film propose une profondeur et une spatialisation 3D exceptionnelles accompagnées d'une dotation en jaillissements diablement musclée pour parachever l'expérience, débarrassée de surcroît du moindre flou sur les arrière-plans : un mystère génétique qui donnera des complexes à de nombreuses productions concurrentes ! On dit YES sans hésitation cette fois-ci, et on oublie vite les 2 précédents opus à la 3D pouilleuse et indigne des amateurs de 3D ! Un incontournable qui se positionne juste derrière un Gardiens de la Galaxie 1 & 2 3D , rien que cela ! Le premier achat 3D recommandé en ce premier trimestre ! Go !
Franck Lalane

Les points forts (+)
      • La profondeur 3D top démo sur la durée
      • Les effets de hauteur ou de distance verticale incroyables
      • Les vortex temporels qui affichent un rendu de profondeur 3D à l'intérieur simplement exceptionnel
      • Et ils sont où, les flous d'arrière-plans ?
      • Un festival de débordements et jaillissements de 2m hors du mur (bustes, barrières, mains, armes, décors...)
      • Des effets de projections lors des explosions
      • De nombreux jaillissements arrière lors des scènes d'action (marteaux, objets, armes, personnages...)

Les points faibles (-)
    Presque aucun flou sur les arrière-plans en plans rapprochés
    Le format 2.40 par moment



1.
2.
3.
4.


vendredi, mars 02, 2018


1 Comments:

  • At 10:07 AM, Anonymous Anonyme said…

    Bonjour, ce commentaire n'est pas le bon, vous avez interverti THOR 3 avec JUSTICE LEAGUE. Cdt.

     

Enregistrer un commentaire

<< Home

.