Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Captain Marvel Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


Note
4,8/5
Bilan 3D :
C'est avec excitation que l'on teste la dernière perle Marvel qui est normalement souvent une valeur sure pour assurer le spectacle 3D ! Est-ce que ce Captain Marvel mérite de figurer dans votre collection de Blu-ray 3D ? S'inscrit-il dans la continuité des  derniers opus Top démo de l'éditeur ? La réponse en résumé dans les paragraphes suivants !


Les premières minutes mettent tout de suite la barre haute, et même si on commence dans une ambiance brumeuse, il ne va pas falloir attendre longtemps pour être fixé sur la qualité de la profondeur 3D ! Sans surprise le studio nous propose une 3D superbe sur les plans larges et semi-larges pour commencer ! Les séquences dans l'espace ou en survol des planètes arborent une des meilleures spatialisations de l'année, et même les coursives et autres corridors des intérieurs distillent la spatialisation attendue ! Les plans semi-larges ou moyens assurent le même spectacle et c'est comme toujours les plans rapprochés qui pêchent avec une bonne dose de flou sur les arrière-plans ! Qu'à cela ne tienne, les séquences d'action sont tellement impressionnantes qu'on oublie vite cette faiblesse ! A note généralement les superbes cadrages jamais laissés au hasard pour bien amplifier les verticalités ! Mentions spéciales pour les plus beaux plans de l'année sur la profondeur 3D : tous ceux où des vaisseaux ou missiles sont filmés en vue de dessus en direction de la terre, avec cette trainée de fumée culte qui s'étire à l'infinie et donne un tournis visuel jubilatoire ! Surtout lorsqu'on bascule du format 2.40 au 1.78 !

On attaque maintenant le registre des jaillissements : la dotation se montre très riche, à commencer par les débordements et jaillissements permanents codés à haute intensité ! En effet les curseurs sont forts en la matière car on hérite régulièrement de sorties à 2m50 voire jusqu'à 3m sur tous les éléments de premiers plans qui ont vocation à sortir : bustes, vaisseaux, armes... Puis vient l'orgasme visuel dans les scènes d'action et notamment les séquences de conduite en vaisseaux : on a une orgie de jaillissements arrière puis avant (ou l'inverse) qui fait traverser toute la pièce à des éléments de tailles énormes ! Incroyable ! Nous avons là les nouvelles séquences top démo de l'année à la Transformers 3D ou Gardiens de la Galaxie 3D ! Ajoutez à cela beaucoup d'effets de projections, des armes qui sortent de 2m, des personnages ou vaisseaux qui évoluent régulièrement hors de l'écran, et vous avez là le film incontournable du moment !
  
Au final Captain Marvel dispose d'un très bon niveau technique sur la durée et se permet même de tutoyer la perfection sur 5-6 séquences de 5 minutes qui deviennent des classiques 3D instantanés que vous allez remettre en boucle dès la fin des 2H de film ! Et tant pis si d'autres passages sont un peu plus mous, le principal est d'avoir l'ivresse à intervalle régulier dans le film (on en prend pour son grade toutes les 20 minutes environ). On réservera également une standing ovation pour le travail de remastérisation 3D de ce disque 3D versus la pauvre 3D de la version cinéma 3D qui était passée complétement à côté de son sujet : comme quoi les miracles peuvent arriver, et comme toujours la version Blu-ray 3D dispose classiquement de la gamme 3D la plus aboutie en post-prod devant la version cinéma ! Alors ne ratez pas ce Blu-ray 3D du moment avec ces moments forts (ah la séquence du vaisseau qui se crashe au sol....) N'oubliez pas nos liens sponsorisés amazon.fr pour acheter ce superbe disque 3D, si vous voulez  pérenniser votre site 3D préféré pour l'avenir ! Merci à vous, on se retrouve très bientôt pour la suite de l'actu 3D pendant la  période estivale ! Yes !
Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Une profondeur 3D top démo sur les plans larges et semi-larges
    • La spatialisation et le détachement 3D toujours superbes (un peu moins dans l'obscurité)
    • Un festival de débordements d'écrans et jaillissements réguliers d’éléments ou personnages de 1m50 à 2m50 hors du mur
    • Les séquences cultes de jaillissement arrière/avant de vaisseaux
    • Les effets d'explosions
    • Les jaillissements d'armes ou éléments de premiers plans à 3m
    • Les plans en 1.78 lors de l'action : TOP démo pour les invités

Les points faibles (-)
    • Le flou d'arrière-plan dans les plans rapprochés
    • Quelques scènes un peu obscures


1.
2.
3.
4.


mercredi, juillet 10, 2019


.