Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr







Test Moi, moche et méchant 3 Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
5/5
Bilan 3D :
C'est d'un pas sûr que nous avons franchi la porte de notre salle de test 3D avec en notre possession un exemplaire tout chaud du prochain Moi Moche & Méchant 3 3D. Pourquoi ? Parce qu'au jeu des probabilités, il est presque impossible que cette 4e itération de la franchise Despicable me 3D (oui 4e, car il faut englober le spin-off Les Minions 3D qui a fini lui aussi dans le top 3 de l'année 2015 pour rappel) ne soit pas un nouveau top démo Illumination en 3D, puisque chaque épisode est monté en son temps sur le podium 3D de l'année de sa sortie. Ainsi de manière scolaire, pendant que nous sommes chaque semaine en train d'ajuster les rangs des lauréats de notre très prochain classement incontournable annuel des 20 meilleurs Blu-ray 3D de l'année (dossier qui arrive fin novembre pour rappel NDLR), nous avions déjà positionné à l'aveugle Moi Moche & Méchant 3 à la 2e place du classement annuel. Est-ce que cette vision va se réaliser ? Verdict dans les lignes suivantes !!!

Tout d'abord nous allons nous attarder sur l'effet de profondeur 3D. Dans les premières minutes on retrouve immédiatement tout l'ADN des films d'animations 3D Dreamworks, à savoir une profondeur 3D de démonstration. Aucune bavure à venir à l'horizon, tout est calibré à la perfection quels que soient les angles de vue. Ainsi sur les plans larges et panoramiques on profite d'un champ de vision toujours top démo, avec un horizon insondable sur les extérieurs et parfaitement tangible en intérieur, ainsi qu'un festival de plans qui suscitent un sentiment de vertige prononcé. Les séquences aériennes sont d'ailleurs nombreuses pour exprimer un tel détachement 3D. Même les plans semi-larges sont de très haut niveau avec une jolie finesse dans les positions des calques, le tout sans flou d'arrière-plans. Ce sera aussi le cas des plans rapprochés qui proposent une expérience totale qui parachèvent bien l'ensemble de cette 3D. Mentions spéciales pour les séquences de pénombre qui profitent toujours d'une lisibilité 3D impeccable.


Quid des jaillissements ? Une jolie réussite, ce qui n'est pas sur une surprise pour un Dreamworks 3D puisque nous sommes habitués à connaître l'excellence et les meilleurs jaillissements 3D dans leurs productions animation 3D. Pourtant le bonheur restera légèrement voilé pour les puristes, car historiquement on ne retrouve pas dans la fréquence et l'intensité des effets 3D de sortie, le même délire et niveau d'exigence que l'on avait trouvés dans le Moi Moche & Méchant 2 3D et dans Les Minions 3D. Certes la dotation des jaillissements est très bonne, mais un peu en deçà des 2 autres opus cités, et ne parviendra pas à décrocher le classique 5/5. Reste que le spectacle est très réussi, avec déjà pas mal de débordements et jaillissements permanents de décors à 1m-1m50 hors de l'écran (vs 2m en général dans MMM2 3D, avec plus de fréquence aussi). Cela n'empêche pas d'avoir quelques sorties 3D top démo avec des avions, bras, bustes, armes qui sortent enfin de 2m hors de l'écran. Les effets 3D les plus réussis sont pourtant les effets de projection, avec par exemple des fléchettes en jaillissements arrière qui partent de l'arrière du canapé pour finir plantées derrière l'écran mural. Idem avec de nombreuses éclaboussures d'eau dans les séquences aquatiques. Rajoutez aussi de jolis jaillissements permanents de cotillons à 1m50 hors du mur, ou des lumières tournoyantes d'une boule à facette à une distance équivalente. Même combat avec une séquence d'oreillers avec des plumes pourtant trop timides et qui peinent à percer et investir l'espace de la salle (on est loin de la séquence homologue dans Madagascar 3 3D par exemple). Reste ainsi un sentiment que les curseurs ne sont jamais poussés à l'extrême, tant en intensité qu'en durée d'exposition, pouvant occasionner un effet de 3D parfois trop furtive même si bien présente.

Au final Moi Moche Méchant 3 échoue de peu à décrocher le vrai 5/5 intégral (le mix de 5/5 en profondeur 3D et 5/5 en jaillissements 3D) car ses jaillissements prennent un peu l'eau sur la durée, et cristallise un double échec relatif sur 2017 : non MM3 3D (Moi Moche & Méchant 3 3D) n'est pas l'exacte réplique et la relève de Moi Moche & Méchant 2 3D et des Minions 3D, et non MM3 3D n'est pas le meilleur Dreamworks animation 3D de l'année, ni même le meilleur animation 3D de l'année 2017 tout court : nous célébrons définitivement le nouveau roi de la 3D en catégorie animation de l'année, le déjà renommé dans nos colonnes Baby Boss 3D qui lui volera certainement une place de podium en fin d'année dans notre classement des 20 meilleurs Blu-ray 3D sortis en 2017 ! Dommage aussi que la séquence classique des crédits avec des top jaillissements soit passée à la trappe dans ce 3e épisode ... Reste qu'à 5/5 Moi Moche & Méchant 3 mérite quand même de finir dans vos étagères grâce à sa mise en scène dynamique, hilarante, colorée et bien animée en 3D !


Franck L.

Les points forts (+)
      • La profondeur 3D culte sur la durée avec des effets de hauteur souvent sidérants et une profondeur toujours impressionnante
      • De nombreux débordements et jaillissements permanents à 1m50 hors de l'écran
      • Les jaillissements permanents à hors de l'écran (bustes, main, arme etc..)
      • Les jaillissements permanents de particules au milieu de la pièce (confettis, boule à facettes...)
      • Les effets de projection hors de l'écran (fléchettes, éclaboussures d'eau..)


Les points faibles (-)
    • Le format en 2.35
    Manque un peu de jaillissements en quantité et en intensité pour aller chercher le 'top démo'




1.
2.
3.
4.


mercredi, novembre 01, 2017


.