Aller en haut Aller en bas

Tests Blu-ray 4K UHD & Blu-ray 3D Halluciner.fr Tests Blu-ray 3D - Blu-ray 4K Ultra HD Halluciner.fr




Follow us on Facebook

Test Ghost In The Shell Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
4,7/5
Bilan 3D :
C'est avec plaisir que l'on accueille la licence Ghost in The Shell dans nos univers 3D. Nouvelle production issue d'un process de conversion 3D, l'enjeu est de mesurer la qualité du rendu 3D dans ce film SF afin de savoir si le film s'inscrit dans les réussites 3D de l'année 2017. Le résumé dans les lignes suivantes !



Le début du film impressionne immédiatement avec des plans larges qui dégagent un volume 3D magnifique. On apprécie la taille des silos, la profondeur intense des couloirs, le détachement 3D entre les éléments. La suite du film confirme ce sentiment, et chaque séquence en plan large sur la ville est une occasion d'assommer le spectateur avec un niveau de spatialisation 3D top démo. Les intérieurs sont également très réussis avec peu de flou. Les plans semi-larges conservent cette même qualité technique. A noter de nombreuses scènes top démo de chute libre ou de vues de plafond qui permettent de prendre la mesure des niveaux de hauteur. Enfin les plans rapprochés subissent quelques flous sur les arrière-plans, plus de nature artistique, ce qui ne nuit pas à la qualité d'ensemble de la copie.
 
Et les jaillissements 3D dans ce film ? Pour couper court au suspense, le film propose une dotation soft mais très efficace dans certaines scènes. Le début de film commence par des jaillissements permanents de foule ou passants à 1m hors du mur. Les scènes de chute libre permettent de matérialiser des travellings jaillissements top démo. On aura droit aussi à quelques projections de particules sur le canapé. Enfin quelques séquences montrent des jaillissements de bulles au milieu de la pièce. Une gamme discrète mais très agréable sur certains passages.

Au final, sur 60% du film on s'imagine mettre un 5/5 à l'arrivée uniquement grâce à la qualité exceptionnelle des effets de profondeur 3D. On notera aussi la capacité du film à gérer la pénombre et assurer en toutes circonstances une lisibilité 3D précise et optimale. Quant aux jaillissements, ils sont très prometteurs en début de film mais se trouvent plutôt lissés sur la durée du film, tout en proposant par moment de vraies séquences jouissives qui renforcent parfaitement l'immersion de cet univers post futuriste incroyable et bourré de détails (hologrammes etc...). Une nouvelle valeur sure à apprécier dans son home cinema 3D, avec ce format si rare et toujours exceptionnel : 1.78 !
Franck Lalane

Les points forts (+)
      • La profondeur 3D très bonne au global
      • Les panoramiques et plans larges excellents en profondeur lors des survols de la ville
      • Quelques effets de projection de débris lors des explosions
      • Des débordements à 1m50 hors du mur
      • Les jaillissements permanents de laser ou particules
      • Le format royal 1.78 !


Les points faibles (-)
    • Le flou artistique sur les arrière-plans
    Peu de gros jaillissements


1.
2.
3.
4.


mardi, août 01, 2017


.