Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

Test Kubo Et L'armure Magique Blu-ray 3D / Conclusion & Bilan 3D


1.
2.
3.
4.


CONCLUSION 3D :

Note
3,1/5
Bilan 3D :
Après un mois de janvier traditionnellement calme, l'activité des releases 3D reprend tout doucement : le studio Laika nous revient avec une nouvelle production 3D, Kubo en Blu-ray 3D, deuxième production qui ouvrira le bal de la 3D pour 2017 et qui va venir représenter la catégorie "film d'animation 3D". En préambule on rappellera que le studio nous a toujours refroidis lors de leurs productions, que ce soit Coraline, Norman ou Boxtrolls 3D etc.. et malheureusement on n'a jamais vu le studio prendre son envol sur le sujet. Presque victime d'un sur-place technique 3D, la grande question (tout est relatif) est de savoir si Kubo hérite du même ADN tridimensionnel sur toutes ses composantes ou pas ? On va enfin voir sir la filiation technique est toujours évidente ! 

Au menu du jour, une profondeur 3D qui ne progresse pas du tout par rapport à Norman ou Boxtrolls 3D, et une gamme de jaillissement toujours aussi peu exploitée sur la durée. Certes léger progrès il y a, car si sur la majorité des séquences, on retrouve les mêmes griefs avec une spatialisation 3D insuffisante, un effet de profondeur trop soft, un détachement 3D très souvent à la ramasse, des contours d'objets et personnages fondus dans le décor qui rajoutent à l'imprécision générale 3D,  et des tonnes de flous sur les arrière-plans, on trouve par contre cette fois-ci quelques séquences (introduction par exemple) qui tirent enfin leur épingle du jeu avec quelques moments de prouesse sur la profondeur, les distances 3D comme dans la séquence de tempête en mer. Mais c'est tout !
   
Et les jaillissements 3D dans ce film ? Une vraie déception pour couper court à tout suspense : le festival du néant, car à part quelques microscopiques débordements risibles et quelques rares effets spéciaux qui sortent légèrement du cadre, n'attendez absolument rien sur le registre. On est gâtés pour ce début d'année ! 

Au final, Kubo 3D est certainement à classer dans la catégorie des nanar 3D qui n'apportent non seulement rien à notre catégorie, mais peuvent même lui porter préjudice car visionner un tel contenu en 2017 est un peu misérable, surtout vu le cahier des charges high level des studios d'animations qui cassent systématiquement la baraque sur le sujet, comme nWave ou Dreamworks pour ne pas les citer. Allez, next !
Franck Lalane

Les points forts (+)
    • Quelques plans larges avec une profondeur 3D très réussie
    Quelques débordements de 30 cm hors du mur
    La spatialisation et le rendu 3D esthétique de quelques plans larges et semi-larges

Les points faibles (-)
    une overdose de flou sur les arrière-plans des plans rapprochés
    Aucun jaillissement



1.
2.
3.
4.


lundi, janvier 30, 2017


.