Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

[Test Cinéma 3D] : Test Terminator Genisys 3D au cinéma : nous l'avons vu ! (review)





















Nom du filmTechno Cinéma 3D
Terminator Genisys 3D
Passif : RealD 3D

INTRODUCTION :

Pas encore annoncé en Blu-ray 3D pour la fin d'année, Terminator  est actuellement disponible en 3D dans les salles françaises. Puisque l'on parle encore une fois du remake/reboot d'une des licences cultes de l'histoire du cinéma SF, la rédac Halluciner.fr n'a pas résisté à l'appel de se faire un premier aperçu sur le futur rendu 3D du Blu-ray 3D à venir en visionnant le film en version cinéma 3D (@Pathé Levallois -RealD 3D). Nos impressions techniques à chaud en fin de séance ci-dessous !




Aperçu 3D :
Sorti mercredi en salles françaises (01 juillet 2015), Terminator Genisys 2015 vient renforcer le line-up énorme des remakes sortant en 2015, et en 3D ! Car oui cette année 2015 est vraiment l'année du revival des licences cultes du passé à la mode stéréoscopique ! Issu d'une conversion 3D à postériori, l'heure est au bilan du rendu 3D dans le film et de la mise en scène des effets 3D après le visionnage au Pathé Levallois en 3D passive @RealD 3D. Alors retour gagnant de la 3D dans la saga ?

On commence traditionnellement par l'évaluation de la profondeur 3D. Globalement elle se montre bonne sur la durée, avec quelques variations régulières d'intensité. Les plans larges oscillent entre le bon et le très bon, mais peuvent parfois flancher ponctuellement. On trouve finalement assez peu de séquences cultes sur l'effet de hauteur, même si certains plans pourront se montrer convaincants sur le sujet. Les plans semi-larges sont très réussis dans l'ensemble, avec un bon détachement 3D entre les éléments, et une perception naturelle des distances. On ne notera pas de différences de traitement 3D entre les environnements nocturnes et lumineux, avec une lisibilité 3D pratiquement équivalente. Par contre sur ces plans semi-larges l'oeil expert détectera à de nombreuses reprises quelques flous d'arrière-plans, qui ternissent mécaniquement un peu la spatialisation 3D. Cela renvoie d'ailleurs au gros maillon faible du film, les plans rapprochés qui se montrent inondés de flou d'arrière-plans, et qui concernent en gros toutes les phrases narratives ou contemplatives (heureusement elles se montrent minoritaires en comparaison des scènes d'action). A noter enfin pas mal de ghosting dans cette salle n°1 sur les plans à fort contraste (contours d'objets sombres sur fond lumineux ou inversement). On attend la lecture approfondie du futur Blu-ray 3D pour pouvoir suivre nos 16 critères d'évaluation sur la profondeur 3D et voir à quelle note celle-ci atterrira.

Et les jaillissements 3D dans tout cela ? Tout d'abord on trouve un peu de débordements 3D en fonction des plans. Mais ce qui marque dans ce film, et qui tire tout le rendu 3D vers le haut, ce sont tous les jaillissements mis en scène lors des scènes d'action. Une grande variété d'effets, de bonnes intensités et amplitudes, tout est fait pour divertir le spectateur, en dépit de ce format castrateur pour les jaillissements permanents, le 2.40. Au programme une tonne d'effets de projections de débris, verre, poussière, plâtre, de superbes jaillissements permanents d'étincelles, de cendre, éclairs électriques, fumées volumétriques ou autres particules partout au milieu de la salle... On trouve aussi de très bons jaillissements permanents d'objets ou éléments au milieu de la salle (en fonction de votre position et siège bien sûr), comme les bras-lames du T1000 qui pointent de nombreuses fois vers le spectateur, des shot-gun ou des fusils de sniper qui sortent généreusement en dehors de l'écran, et parfois des éléments de décors très saillants ! On appréciera aussi 2-3 jump-scares redoutables lorsque l'ennemi se relève in-extremis et vient sauter littéralement à la gueule du spectateur. On aura aussi de nombreux jaillissements arrière (vaisseaux, hélicoptère) qui traversent la pièce d'arrière en avant. Idem on a hâte de mesurer toute cette gamme via le Blu-ray 3D, et pouvoir faire pause en mode pas à pas pour inventorier de manière exhaustive tous les effets 3D qui sortent du lot.


Au final, Terminator Genisys 3D est un film au rendu 3D réussi et qui dispose d'une belle et rare harmonie entre les différents registres 3D exploités : comme dans les productions de référence, ce n'est ni la profondeur 3D ni les jaillissements qui tirent toute la couverture à eux, mais c'est un véritable binôme qui opère en tâche de fond ! Aucun des 2 registres n'est culte ni excellent pris à part, mais l'association des 2 montre des effets 3D qui savent être efficaces quand il le faut, et garantissent un très bon spectacle 3D, où l'on retiendra globalement que ce sont les scènes d'action qui arrachent vraiment en 3D, plutôt en vues larges et semi-larges, quitte à choisir ! Les fans apprécieront de retrouver notre bon vieux Schwarzy en cher et en os, ainsi que beaucoup de scènes cultes hommages à T2, revisitées au sein d'un scénario un peu plus complexe et alambiqué que l'original (vive les nœuds temporels), le tout sur fond de Dolby Atmos qui envoie du lourd ! Vivement le Blu-ray 3D pour peaufiner précisément la note finale 3D, et déterminer si ce Terminator 3D accède en fin d'année au TOP 20 des meilleurs Blu-ray 3D sortis en 2015 (au doigt mouillé, on peut déjà imaginer que cela sera le cas) !
Franck Lalane
A SUIVRE SUR LE SUJET :

Terminator Genisys 3D Blu-Ray 3D (2015 - © Halluciner.fr)




dimanche, juillet 05, 2015


.