Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !



Follow us on Facebook

MAQUETTE TEST NEW





Introduction :
Sortie prévue en août en version FR, nous voici en possession d'une version US du nouveau Disney "La Belle et la Bête 2017 en 3D ! Le verdict des effets 3D dans les  onglets suivants !







Note
5/5
Profondeur :  
En ce qui concerne les caractéristiques plastiques de l'image, elles sont excellentes : noirs profonds, palette colorimétrique magnifique et luminosité parfaitement gérée sur la durée.

On se penche ensuite sur l'effet de profondeur 3D : dès les premières minutes, il se montre top démo ! La poursuite du film montre un niveau identique à l'opus précédent, et ce jusqu'au générique.

Les plans larges sur terre ferme ou dans les intérieurs montre une profondeur ultra réaliste. On trouve une infinité de plans ponctuels qui sont de véritables tableaux de maître au niveau esthétique.

De même les plans semi-larges à la surface des planètes maintiennent un excellent niveau.

Et de nouveau ce sont les nombreuses séquences spatiales (plus de 40% du film) qui décrochent la mâchoire, avec une spatialisation hallucinante !

Il faut voir la séparation unique de la matière et des différents calques pour comprendre qu'on profite de nouveau d'une conversion 3D exceptionnelle.

Seuls les plans rapprochés proposent un petit peu de flou artistique pour forcer quelques focus dans les discussions et phases narratives !

Assurément une des meilleures profondeur 3D de toute l'année avec un détachement 3D clinique !





















Note
4,7/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Top nouvelle : le film reprend exactement le même ADN que l'opus précédent, signifiant que le spectacle va être grandiose avec une palette d'effets 3D ultra exhaustive !

Tout d'abord les débordements et jaillissements permanents sont de la partie en filigrane car on trouve tout le temps déjà sur des décors, objets ou bustes de premiers plans.

Ensuite vient les nombreux passages où un élément sort de 2m hors du mur, dans des phases plutôt statiques ou lors de petits travellings : c'est le cas par exemple lors des zooms dans l'espace devant des carlingues de vaisseaux en mouvement.

Puis viennent les phases d'action extatiques, avec un niveau génial de jaillissements ! Difficile de tout lister mais retenez que tous les types seront de la partie : des jaillissements avant puis arrière de vaisseaux lors des gun-fights dans les airs ou l'espace avec des traversées intégrales de la pièce, des missiles qui partent  vers le canapé...
Idem avec de nombreuses explosions et des débris qui partent sur le canapé !
Puis on trouve de magnifiques séquences de jaillissements permanents de matière au milieu de la pièce ou à plus de 3m : flocons dans les séquences enneigées, ou braise incandescente lors d'une crémation ou autre...
Un spectacle top démo du début à la fin, avec une forte concentration sur le 1er acte et le 3e acte, le film mettant en avant un peu plus de narration en son milieu. 






Note
5/5
Bilan 3D :
Attendu par des millions de fans, la suite de la célèbre franchise Marvel "Les Gardiens de la Galaxie 3D" s'offre de nouveau une entrée de star au milieu des productions 3D du marché ! C'est encore sous un déluge d’applaudissements et de standing ovations que cette apparition se déroule devant nos yeux car le résultat va être idéalement au niveau de nos attentes depuis 3 ans, soit exactement le temps qui s'est écoulé depuis le 1er opus devenu depuis un des 20 meilleurs Blu-ray 3D de l'histoire !


Et ce Gardiens de la Galaxie signe de nouveau le grand retour de Marvel après son dernier Hit Doctor Strange 3D avec un véritable carré d'as entre ses mains, jugez plutôt : reprenez le meilleur de Avengers 3D, croisez-le avec des séquences parfois dignes du cultissime Transformers 4 3D, ajoutez un soupçon de scènes spatiales épiques à la Star Wars, et vous obtenez un nouveau top démo 2017 impératif à arborer sur votre étagère de Blu-ray 3D préférés. Car Les Gardiens de la Galaxie, c'est tout ça en même temps : une profondeur 3D souvent top démo, allant de très bonne à excellente sur les séquences narratives en intérieur ou extérieur, et au delà du top démo dès qu'il s'agit des séquences d'action et de vol dans les airs et l'espace. Entendons-nous bien : les séquences dans l'espace raisonnent encore dans nos têtes, comme ce qui semble être les plus belles à date dans l'histoire de la 3D : un détachement 3D ahurissant sur tous les éléments de prêt et à l'horizon lointain, et un effet de profondeur et hauteur délirant ! Sans oublier une spatialisation 3D qui met un coup sur la tête ! En gros il faut imaginer un bon 40% du film rythmé par les scènes d'action, combat ou vol, ce qui laisse rêveur sur la vocation du film à secouer le spectateur devant son écran 3D. Oui ce rendu donne souvent la berlue, et même le choix d'imiter la recette gagnante et inédite issue de Transformers 4 3D, à savoir un mix dynamique de séquences en IMAX 1.78 et 2.40, réussit l'exploit de renforcer encore plus l'immersion 3D avec des mises en relief non seulement habiles mais parfaitement bien pensées et intégrées dans les transitions.

Tout cela suffisait déjà à garantir le 5/5 en note finale 3D, avec ou sans jaillissement, et obtenir en plus une jolie dotation sur le registre est presque superflue, bien que purement jouissif de nouveau à l'arrivée. On trouvera d'un côté de nombreux débordements et jaillissements permanents d'éléments de décors, bustes ou objets de 50cm à 1m hors du mur (tableaux de bord, cockpits etc...), du classique, mais toujours efficace ! Plus sympa se trouvent quelques vrais jaillissements permanents de plus de 1m-1m50 de vaisseaux spatiaux, armes ou bras dirigés vers le spectateur à certains endroits. Mais le véritable caviar dans le film, c'est le festival des effets de projections et de jaillissements avant puis arrière lors des scènes d'action, avec une profusion d'étincelles et autres débris, qui viennent se fracasser tout droit ou en oblique vers le spectateur. Ajoutez enfin quelques jaillissements permanents très réussis de particules (la scène culte de braise incandescente colorée lors de la crémation, les séquences de flocons...)

Au final une 3D AAA qui encore renforcer avec génie le petit catalogue de Blu-ray 3D Top démo de cette année 2017 : aucun doute à avoir sur sa position finale dans notre futur classement de noël, les 20 meilleurs Blu-ray 3D sortis en 2017 (un futur TOP 3 ?)... Affaire à suivre !

Ps : on le redira jamais assez, mais si vous souhaitez faire vivre le site, pensez à acheter cet article (ou n'importe quel autre produit amazon.fr de toutes les catégories jeu, hifi, video, mode etc..) via nos liens sponsoriés amazon ! A très vite !
Franck L.

Les points forts (+)
    • Intensité de la 3D insolente sur le registre de la profondeur et du détachement
    • Profondeur de champ 3D verticale et horizontale exploitées au maximum (hauteur, profondeur et vertige)
    • Pratiquement aucun flou sur les arrière-plans
    • Le détachement 3D incroyable lors des scènes d'action dans l'espace ou les airs
    • De nombreux débordements d'écrans et jaillissements réguliers d’éléments ou personnages de 50cm à 1m hors du mur (buste, décors, vaisseaux, etc…)
    • Un festival d'effets de projections (étincelles, débris, verre, métal etc)
    • Quelques très bons effets de jaillissements permanents : mains tendues ou armes pointées vers le canapé, vaisseau spatial...
    • Des jaillissements permanents de particules au top : particules de lumière, fumées volumétriques, eau...
    • Le mix des images en 2.40 et 1.78 qui surprend et détonne au final !

Les points faibles (-)
    • De très rares flous sur les arrières-plans (plans rapprochés)
    • Quelques séquences avec un effet de profondeur 3D un peu en retrait
    • Manque des jaillissements permanents encore plus intenses








mercredi, janvier 14, 2015


.