Aller en haut Aller en bas

Halluciner, le site 100% Tests 3D : Tests Blu-ray 3D, Tests de films 3D, Forum 3D Blu-ray 3D, Test de Jeux PS3 PS4 3D, Test Oculus Rift ... Tests Blu-ray 3D et Films 3D Halluciner.fr !




Follow us on Facebook

MAQUETTE TEST NEW MOI





Introduction :
Sortie prévue la semaine prochaine, nous voici déjà en présence du nouveau reboot de la franchise Spider-Man en 3D : zoom sur les effets 3D dans les onglets suivants.







Note
5/5
Profondeur :  
En ce qui concerne les caractéristiques plastiques de l'image, elles sont  excellentes : noirs profonds, palette colorimétrique au top et luminosité optimale sur la durée.

On se penche ensuite sur la profondeur 3D : se pencher est le terme exacte car les nombreux points de vues vertigineux consacre le film sur le statut de top démo sur la verticalité et l'effet de hauteur.

On ne compte plus les séquences démentes sur la hauteur, comme cette longue séquence d'escalade sur un obélisque.

Les plans larges sont toujours top et exhibent une distance bluffante aussi bien sur les extérieurs que les intérieurs.

On salue d'ailleurs le détachement 3D parfait qui permet une séparation toujours parfaite entre les éléments des différents calques.

Ensuite même constat pour les plans semi-larges qui distillent toujours une spatialisation très efficace.

Enfin les plans rapprochés souffrent finalement de peu de flou d'arrière-plans et parachèvent une spectacle de grande qualité !


















Note
4,6/5
Jaillissements :  
Après l'analyse sur l'effet de profondeur 3D, on se focalise désormais sur la palette des jaillissements 3D.

Le premier bon point concerne déjà un bon petit niveau de débordements et jaillissements permanents sur la durée, avec des sorties régulières sur des éléments de premiers plans.

Cela reste toujours discret et subtil sur des séquences narratives mais cela reste détectable.

On note par contre une longue mise en démarrage car pendant les 15 premières minutes on ne trouve aucun vrai jaillissement, pour cause de séquences contemplatives.

Mais dès que le film démarre vraiment et bascule dans l'action, on se retrouve avec des effets de jaillissements de premier ordre, digne d'un Gardiens de la Galaxie 2 3D.

On louera que la moindre occasion de faire sortir brièvement Spider-Man hors de l'écran est saisie pour le plaisir des fans.

Idem on use beaucoup des effets de projections à chaque lancée de toile d'araignée et cela sort dans tous les sens de l'écran.

De la même façon les effets d'étincelles sont utilisées à bon escient avec des nombreuses sorties d'écran.

Le constat est par contre forcément plus calme entre les scènes d'action et c'est le vrai point faible du film, la concentration des effets sur les scènes d'action.

Enfin de par la nature des effets 3D, on pourra trouver qu'ils sont parfois vraiment très furtifs et express à détecter quand la caméra suit les évolutions nerveuses du héros.










Note
5/5
Bilan 3D :
2017 est décidément l'année de la consécration pour Marvel sur la 3D car l'offensive lancée depuis quelques années a porté ses fruits : non content de placer systématiquement chaque année ses productions dans le TOP 20 des meilleurs Blu-ray 3D de l'année, le studio de conversion en charge de la 3D des films Marvel est monté en puissance sur toutes les franchises et a fini par niveler un niveau de qualité bluffant pour la 3D ! La dernière version de Spider-Man 3D de 2014 avait déjà décroché un 4,6/5 en note globale 3D : il est temps de noter l'évolution de cette version 2017 !

Tout d'abord nous allons nous attarder sur l'effet de profondeur 3D. Sans surprise, l'effet de profondeur est chirurgical pendant les 2h du film ! Dès les premières minutes, on constate un niveau de détachement 3D exemplaire qui permet toujours de percevoir de manière réaliste la position spatiale de tous les objets et éléments de décors entre eux. Ceci assure également des distances d'affichage souvent surprenante. Mais là où on attendait le film avec impatience, c'était sur la mise en scène de la verticalité : autant être transparent, voici certainement le top démo 3D de l'année sur l'effet de vertige car rien que la longue séquence d'escalade d'un obélisque vaut son pesant de cacahuètes ! Evidemment notre héros passe son temps à se déplacer dans les airs à coup de filin, et la caméra est toujours idéalement placée pour révéler régulièrement les centaines de mètres en contrebas. Si les plans larges détonnent aussi bien en extérieur qu'en intérieur, les plans semi-larges ne sont pas en reste et prolongent le spectacle 3D. Enfin même les plans rapprochés ne souffrent finalement que de peu de flou d'arrière-plan (dans la moyenne des top démo du marché) et ne dégradent pas l'expérience. Mentions spéciales donc aux nombreuses séquences de combats aériens qui donnent le tournis.

Quid des effets de jaillissements 3D ? Ils sont très bons dans l'ensemble. Même si le film propose déjà un niveau honorable de débordements et jaillissements permanents sur les éléments de premiers plans, ce n'est pas la véritable attraction du film qui se situe sur un autre registre : les jaillissements pendant les scènes d'action et de combats. Qui dit action, dit déplacement, et la moindre occasion de jouer avec les angles des caméras est saisie par le studio pour matérialiser le héros (et son ennemi) en bordure d'écran ou carrément devant ! De même chaque lancée de filin est jubilatoire car les toiles d'araignées sont souvent projetées vers le spectateur de manière furtive. Concrètement dans 4-5 grosses scènes d'actions, on se retrouve avec des effets de jaillissements dignes  du dernier Transformers 5 3D. Ajoutez aussi à cela de nombreux jaillissements d'étincelles lors des collisions. Là ou le bât blesse, c'est que les grosses scènes d'action se compte sur une main, et que sur 2/3 du film en durée l'expérience reste plus calme. A noter enfin que lors des combats, on est exposé à une profusion de sorties d'écran souvent très furtive ou express vu le montage très agité, et que certains effets 3D pourront parfois vous échapper sur  une TV 3D avec un canapé trop éloigné !

Au final Spider-Man Homecoming se paye le culot de rentrer in-extremis et au forceps dans notre tout récent dossier du TOP 20 des meilleurs Blu-ray 3D de l'année ! Mieux, avec une expérience globale 3D qui se situe entre celle de Doctor Strange 3D et des Gardiens de la Galaxie 2 3D, il pénètre en force dans le TOP 10 de notre dossier à un rang que nous vous laissons le plaisir de découvrir ! Bravo à Disney qui en 2017 s'octroie 50% du classement du TOP 10 des meilleurs Blu-ray 3D de l'année devant un Dreamworks qui retombe en 2e place avec 30% de part d'offres du TOP 10 (3 produits Dreamworks sur les 10 meilleurs références 3D). Belle réaction de Disney depuis 2 ans ! Bravo !
Franck L.

Les points forts (+)
      • La profondeur 3D culte sur la du durée avec des effets de hauteur souvent sidérants
      • Les nombreux jaillissements permanents de 2m hors de l'écran pendant tout le film (personnages, objets, décors...)
      • Les toiles tissées qui sortent regulièrement de l'écran
      • Les effets de projection d'étincelles lors des collisions et explosions


Les points faibles (-)
    • Le format en 2.35
    Effets de jaillissements souvent très furtifs et plutôt concentrés sur l'action










mercredi, janvier 14, 2015


.